Abdou Ndéné Sall « Le TER n’est pas seulement un moyen de transport. Il projette le Sénégal dans la grande vitesse et dans le temps de la modernité »

Je comprends et partage l’impatience des sénégalais à voyager à bord du Train Express régional (TER).

Il faut rappeler que le TER n’est pas seulement un moyen de transport. Il projette le Sénégal dans la grande vitesse et dans le temps de la modernité.

Cette entrée dans le siècle nouveau a été réalisée suite à un appel d’offres international auquel ont participé soixante-cinq (65) entreprises parmi les grands majors du secteur ferroviaire mondial.

De grandes entreprises mondialement connues travaillent, d’arrache-pied, à faire du TER l’un des trains les plus modernes du monde : le planning arrêté répond à un calendrier strict organisé autour de normes et standards internationaux suivant les avis d’autorités de certification indépendantes.

Il convient de souligner l’impact de la pandémie du COVID 19 sur les délais d’exécution du projet. Malgré ces contraintes objectives on peut considérer le TER de Dakar dans sa réalisation en termes de temps constitue un record mondial compte tenu de toutes les spécificités qui le caractérisent et de la haute technologie retenue.

Le Président Macky SALL a rappelé et fixé des recommandations aux acteurs du projet d’assurer au TER toutes les conditions de sécurité absolue et de sureté dans la future exploitation.

Toutes ces raisons ont fait que la SENTER a lancé depuis l’année 2019 le processus de certification en collaboration avec le Cabinet CERTIFER pour conduire les missions qui vont aboutir à la délivrance de l’Autorisation de Mise en Exploitation Commerciale (AMEC) du TER dans sa première phase.

C’est vous dire que les circulations ne pourront débuter qu’à l’issue heureuse des tests préalables suivants :

– essais pour la certification de la sécurité des installations fixes, du matériel roulant et du système de signalisation ;

– essais pour la Vérification de la performance opérationnelle FMDS du système de transport dans sa globalité ;

– marche à blanc de durée de deux mois pour la vérification de la performance de l’opérateur et des intervenants extérieurs (procédures, compétence).

Toutes les dispositions sécuritaires sont prises pour permettre une mise en service du TER dans les conditions optimales.

La circulation ferroviaire induit des risques pour les usagers et le personnel aussi bien dans les gares qu’à bord des trains ; il en va de même pour les tiers et pour l’environnement.

Dans le cas du TER, la sécurité est vue comme un ensemble de moyens humains et techniques permettant de rendre résiduelle toute éventualité d’accident et d’en baisser sensiblement les effets lorsqu’ils surviennent. Il s’agit là d’un enjeu majeur à réussir pour un démarrage sécurisé à la fin de l’année 2021.

Je pense que dans quelques mois avant la fin de l’année 2021 s’il plaît à Dieu nous aurons le bonheur de débuter le voyage entre Dakar et Diamniadio.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*