Accusation de « scandale » dans l’exploitation du TER, la cinglante réplique du DG Abdou Ndéné Sall

Abdourahmane Diouf dénonce un « scandale » dans l’attribution de l’ex ploitation du Ter et affirme que la filiale de la Sncf gagne « 60 milliards par an, rien que sur la billetterie, soit 300 milliards de francs Cfa sur les cinq années d’exploitation ».

Après les précisions du Pca de la Seter, Stéphane Volant, dans un entretien avec Dakaractu, c’est au tour du directeur général de la Senter de mener la charge « Les allégations de Dr Abdourahmane Diouf sont fausses. Il ne maîtrise pas ce dont il parle », a-t-il indiqué, hier, sur Iradio. A la « totale opacité » notée par le leader du parti Awalé, il réplique qu’il y a une « transparence totale » aussi des marchés, par l’ensemble des bailleurs qui ont accompagné le Sénégal : la Bad, la Bid, l’Afd.

L’ensemble des procédures ont été respectées et c’est le meilleur montage financier qu’on pouvait faire parce qu’on est en optimisation, on est en recherche opérationnelle. Vraiment, à quoi bon d’ameuter les Sénégalais alors que vous ne maîtrisez pas le secteur. Nous sommes accompagnés par les meilleurs cabinets sénégalais et du monde en matière de contractualisation. »


Le directeur général de la Senter a assuré que c’est le Sénégal qui récupère la billetterie dont parle Abdourahmane Diouf. « Je récupère l’ensemble des recettes et je lui paye simplement ses charges d’exploitation. Donc, comment la Senter, qui est un petit sous-traitant, peut avoir plus d’argent que moi dans ce système. C’est une impossibilité », a-t-il insisté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*