Affaire Sainte Jeanne d’Arc, la position radicale de Serigne Mbaye Sy Mansour, Khalif des Tidjanes

L ’affaire des filles voilées est en train de prendre une autre tournure. Le Khalife général des Tidianes qui animait une conférence religieuse n’a pu s’empêcher de jeter son grain de sel dans ce débat passionné. Connu pour son franc-parler, Serigne Mbaye Sy Mansour fait la genèse de ce problème devenu récurrent : «Le problème a commencé avec la pharmacie Guiguon où le propriétaire refusait à ses employés de prier. Les Sénégalais ont laissé passer et aujourd’hui, on se retrouve avec cette affaire de l’Institut Jeanne d’Arc».

Interpellant les députés par le biais du Grand Serigne de Dakar Abdoulaye Makhtar Diop présent à la cérémonie, Serigne Mbaye Sy Mansour a estimé que les parlementaires ont un rôle à jouer dans cette affaire. A l’en croire, l’Institution Jeanne d’Arc n’a qu’à respecter les diversités qu’exige la laïcité, sinon les députés n’ont qu’à prendre leurs responsabilités et demander la fermeture de l’école. Sans ambages, il a indiqué que l’Institution Jeanne d’Arc n’a ni respect ni considération pour les Sénégalais. «Si on accepte, nous musulmans, de nous conformer à la laïcité, le minimum c’est qu’ils acceptent eux de recevoir nos enfants qui sont voilées », dit-il. De l’avis du marabout, l’école privée doit s’en tenir juste à son contrat qui est de donner de la connaissance aux enfants. « Celui qui vend de la connaissance doit savoir que l’étudiant est roi », renchérit le petit fils d’El Hadji Malick Sy. Par ailleurs, le chef religieux en a profité pour solder ses comptes avec ses détracteurs. «Certains me critiquent pour mon franc-parler et mon tempérament, mais je suis avant tout un citoyen sénégalais et je vais réagir à chaque fois que la population est touchée», conclut le khalife de la communauté Tidiane.
L’AS

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*