Afrobasket 2019: les Nigérianes gardent leur titre face aux Sénégalaises

Malgré le soutien de leur public de Dakar et une superbe fin de match, les Lionnes du Sénégal se sont inclinées en finale du Championnat d’Afrique féminin de basket dace aux Nigérianes dimanche 18 août (60-55). Les D’Tigeress ont eu bien plus de mal qu’il y a deux ans, mais elles conservent leur couronne face au même adversaire.

Quel spectacle dans la Dakar Arena ! La finale de l’Afrobasket 2019 entre le Nigeria et le Sénégal n’a pas manqué de suspense. Ce dimanche 18 août, les D’Tigeress et les Lionnes se faisaient face pour déterminer lesquelles allaient régner sur le continent africain pour les deux prochaines années. Un remake, en fait, de la finale d’il y a deux ans au Mali. En 2017, le Nigeria s’était imposé sur un score net de 65-48. Cette année, le duel a été bien plus âpre, mais le résultat reste le même : les Nigérianes sont championnes d’Afrique (60-55).

Les Sénégalaises dominées pendant les 3/4 de la finale

La finale de cette 24e édition de l’Afrobasket a débuté dans une ambiance surchauffée par les supporters sénégalais, évidemment présents en masse pour soutenir les filles du coach Cheikh Sarr. Tout le monde a dû patienter 30 minutes supplémentaires avant le coup d’envoi, car le précédent match disputé sur le parquet de la salle dakaroise, la « petite finale » pour la troisième place entre le Mali et le Mozambique, a été retardé. La raison : le maillot des Maliennes ressemblait trop à celui de leurs adversaires. Il a fallu changer de tunique… ce qui n’a pas empêché le Mali de l’emporter (66-54).

Nigeria-Sénégal a donc démarré à 20h30 au lieu de 20h, et si Bintou Diémé a ouvert le score à deux points pour les Sénégalaises, ce sont bien les Nigérianes qui ont donné le ton ensuite. Un premier quart-temps dominé (14-10), un deuxième du même acabit, et à mi-parcours, les championnes d’Afrique faisaient logiquement la course en tête (32-24). Un avantage confirmé dans le troisième quart-temps. A l’orée du quatrième et dernier quart-temps, les joueuses d’Otis Hughley Jr. menaient ainsi 48-37.

Une résurrection folle avant de déposer les armes

Dos au mur, le Sénégal a joué son va-tout et le miracle a commencé à prendre forme. Passage à vide des D’Tigeress ? Envolée irrésistibles des Lionnes ? Il s’agit peut-être un peu des deux… En tout cas, le Sénégal a effacé son retard grâce à un splendide début de quatrième quart-temps : les Sénégalaises ont signé un 12-0 qui leur a permis de revenir au score et même de prendre l’avantage (49-48) !

Piquées, vexées, les Nigérianes ont retrouvé leurs esprits et les commandes derrière. Pendant plusieurs minutes, les deux sélections ont fait jeu égal, mais inexorablement, le Nigeria a repris l’avantage à mesure que le chronomètre défilait. Evelyn Akhator, encore brillante (14 points, 9 rebonds), a été décisive. Ce réveil général a finalement permis à cette équipe de remporter son quatrième titre continental (60-55).

Quatre victoires en quatre finales d’Afrobasket (2003, 2005, 2017, 2019), dont deux face au Sénégal (2005 et 2019) : le Nigeria s’affirme plus que jamais comme une place forte du basket féminin en Afrique. Le record de victoires des Sénégalaises est encore loin (11 sacres), mais dans l’immédiat, ce sont bien les D’Tigeress qui ont le sourire. Le sourire inhérent aux championnes d’Afrique.

Le Nigeria (vainqueur), le Sénégal (finaliste), le Mali (troisième), le Mozambique (quatrième), l’Angola (cinquième) et la RDC (sixième) joueront le tournoi africain de pré-qualification pour les Jeux olympiques 2020.
rfi

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*