Algérie : Saïd Bouteflika et deux ex-patrons du renseignement placés en détention provisoire

Saïd Bouteflika, le frère de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika, et les généraux Mohamed Mediène et Athmane Tartag ont été incarcérés dimanche à l’issue de leur comparution devant le tribunal militaire de Blida. Les trois hommes sont notamment soupçonnés de complot contre l’armée.

Saïd Bouteflika, le frère de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika, et les ex-patrons du renseignement – Mohamed Mediène, dit Toufik, et Athmane Tartag, dit Bachir -, ont été placés dimanche en détention provisoire à l’issue de leur comparution devant le tribunal militaire de Blida, où ils avaient été transférés dans la même journée.

Le juge d’instruction militaire près du tribunal militaire de Blida a ordonné leur incarcération provisoire pour « violation de l’autorité de l’armée » et de « conspiration contre l’autorité de l’État », selon un communiqué de la cour d’appel militaire de Blida, a annoncé l’APS, l’agence de presse algérienne.

« Pour les besoins de l’enquête, le procureur militaire de la République près le Tribunal militaire de Blida a chargé un juge d’instruction militaire d’entamer la procédure d’instruction, et après mise en inculpation, ce dernier a rendu des mandats de placement en détention provisoire à l’encontre des trois prévenus », précise le communiqué.
jeune Afrique

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*