Ansoumana Dione, Gérant de la Maison de l’Espoir et du Sourire, prie pour la pluie

Ansoumana DIONE prie pour la pluie.

En ce mois d’août, l’hivernage tarde à s’installer dans le pays, plongeant toute la population sénégalaise dans une grosse inquiétude. Même si ce retard pluviométrique peut être lié à un changement climatique, nous devons trouver d’autres moyens de faire ouvrir les vannes du ciel, avec la grâce de Dieu, Le Tout Puissant Miséricordieux. Aujourd’hui, avec ce manque notoire de pluie, aux conséquences incalculables, nous comprenons tous que le pétrole et le gaz, pour lesquels certains citoyens se battent, légitimement, pour plus de transparence, ne sont pas les plus importantes des ressources naturelles. Donc, cette absence du liquide précieux, céleste : l’EAU, représentant 75% de l’organisme humain, doit amener chacun d’entre nous, à demander pardon à son prochain et prier pour la pluie. C’est la recette d’Ansoumana DIONE, Gérant de la Maison de l’Espoir et du Sourire, ouverte à Rufisque, pour apporter des solutions aux problèmes de société. Egalement, il invite l’Etat à plus de respect pour l’environnement, en instaurant surtout une politique de reboisement national, pour des saisons de pluies, avec moins de stress. Et si nous étions, nous-mêmes, responsables de cette situation ? N’empêche, qu’une pluie de paix s’abatte sur le Sénégal, au nom du Prophète Mouhamed (SAWS).

Rufisque, le 15 août 2019,

Ansoumana DIONE, Gérant de la Maison de l’Espoir et du Sourire – Rufisque, Immeuble Salam, 2e étage, en face de l’arrêt car dit Sonadis

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*