Burkina Faso: quatre otages libérés, deux militaires français tués

Deux otages français, une citoyenne américaine et une ressortissante sud-coréenne ont été libérés la nuit dernière lors d’une opération des forces spéciales françaises au nord du Burkina Faso. Au cours de cette intervention, deux militaires français ont été tués. Un hommage national leur sera rendu mardi aux Invalides, a indiqué le président Macron. Les deux Français avaient été enlevés le 1er mai dernier dans le parc national de la Pendjari dans le nord du Bénin où ils effectuaient une excursion.
Dans un communiqué, l’Élysée a annoncé vendredi à la mi-journée la libération des deux touristes français Patrick Pique et Laurent Lassimouillas enlevés mercredi dernier dans le nord du Bénin, dans le parc de la Pendjari, situé à la frontière avec le Burkina Faso où sont implantés plusieurs groupes jihadistes. Leur guide touristique, un Béninois connu sous le nom de Fiacre Gbédji a lui été assassiné. Le calvaire des deux Français a donc duré près de 10 jours. L’opération a également permis de libérer une citoyenne américaine et une ressortissante sud-coréenne, explique Paris.

Paris parle d’une opération extrêmement complexe, menée la nuit de jeudi à vendredi 10 mai au Burkina Faso qui a permis ces libérations. Deux militaires français ont été tués dans l’opération, Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, tous deux officiers mariniers au sein du commandement des forces spéciales, poursuit le communiqué. Quatre ravisseurs sont aussi morts lors de cette libération.
rfi

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*