CAF Awards : Mohamed Salah conserve sa couronne

TCAF Awards : Mohamed Salah conserve sa couronne
Auteur: Media365
08 janvier 2019, 21:20 UTC

Mohamed Salah a été désigné joueur africain de l’année par la CAF pour la deuxième année consécutive. Le palmarès en détails.
Mohamed Salah reste roi d’Afrique. L’attaquant égyptien a été désigné joueur africain de l’année pour la deuxième année consécutive par la Confédération africaine de football, mardi à Dakar. Désigné meilleur joueur de Premier League pour la saison 2017-2018, le Pharaon a également raflé le trophée BBC du footballeur africain de l’année, et s’était classé 6eme du Ballon d’Or France Football au mois de décembre dernier. Bien qu’étant arrivé blessé dans le tournoi, le natif de Basyoun avait été l’auteur de deux buts au Mondial en Russie, cachant un peu la misère du zéro pointé de son équipe. Il entre ainsi dans le cercle fermé des joueurs ayant conservé leur bien, rejoignant trois autres légendes africaines : le Sénégalais El-Hadji Diouf (2001, 2002), le Camerounais Samuel Eto’o (2003, 2004) et l’Ivoirien Yaya Touré (2011, 2012). Le trophée de meilleure joueuse récompense tout aussi logiquement la Sud-Africaine Thembi Kgatlana, meilleure artificière et révélation de la CAN féminine au Ghana, remportée par le Nigeria, désigné équipe féminine de l’année.

Le Maroc bien servi, l’Espérance zappée

Après avoir vécu une année faste en sélection comme en clubs, le Maroc recueille trois trophées : celui de meilleur jeune pour Achraf Hakimi, le latéral passé avec succès du Real Madrid au Borussia Dortmund cet été, celui du meilleur entraîneur pour Hervé Renard, ainsi distingué pour la troisième fois, et celui du meilleur président de Fédération pour Fouzi Lekjaa, patron de la FRMF et bras droit d’Ahmad aux finances de la CAF. La statuette de meilleure équipe masculine de l’année échoit à la Mauritanie, qualifiée pour la première CAN de son histoire dans un groupe qui n’avait rien d’évident. Par charité, on ne dira rien sur les choix des joueurs qui ont désigné un onze type de l’année assez illogique, avec comme pompon le placement de Kalidou Koulibaly au poste de latéral gauche. Quant à l’Espérance de Tunis, qui a remporté la Ligue des Champions, elle fait chou blanc. Gênant.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*