Collusion avec Suez, Mansour Faye se défend et nie tout en bloc

L’ancien ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement éclaboussé par la presse française dans l’affaire des cinq camions que Suez avait offerts à la municipalité
de Saint-louis, nie toute collusion avec le géant français Suez dans l’octroi du contrat d’affermage d’eau à Dakar. Joint par «l’As», Mansour Faye déclare : «Il n’y a aucun lien entre nous. Ce don sollicité à l’époque par mon adjoint est antérieur à cette affaire de contrat».

«Ce qui est écrit est dénué de tout fondement. Les cinq camions auxquels on fait allusion, c’est au cours d’une réunion sur l’assainissement début 2015, qu’Alioune Diop, alors DG de l’Onas et deuxième adjoint au maire de Saint-Louis, avait sollicité un don pour Saint Louis.
Et c’est en janvier 2016 que la municipalité a reçu les cinq camions. Aujourd’hui, trois des cinq camions à benne tasseuse sont en pannes», a-t-il dit au téléphone de «L’As». Poursuivant, il indique que c’est le 9 juin 2017, un an après l’octroi de ces camions, que la pré-qualification de l’appel d’offres sur le marché a été lancée dans le journal le Soleil. «Donc chronologiquement, c’est en 2015 qu’Alioune Diop a sollicité ce don. Et c’est plus d’un an après qu’il y a eu l’appel d’offres de pré- qualification. Je n’ai rien à voir avec cela et il n’y a aucune collusion», s’est-il défendu. Pour l’heure, le processus d’attribution est toujours en cours, suite aux contestations nées de l’attribution du contrat à Suez. La SDE a toujours soutenu avoir proposé la meilleure offre après que Suez ait été désigné en octobre dernier comme «adjudicataire» du contrat d’affermage de l’eau au Sénégal. Un marché d’environ 84 milliards de F Cfa annuels pendant quinze ans. Pour la petite histoire, l’ancien ministre de l’Hydraulique est accusé d’avoir eu des connexions douteuses avec Suez. «Des liaisons dangereuses» qui ont eu lieu avant que Suez ne se voit attribué provisoirement le contrat d’affermage d’eau à Dakar. D’ailleurs, l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) a ordonné l’annulation de l’attribution provisoire avant de remettre à plat et de demander que les propositions financières de SUEZ et de la SDE soient reprises. Tout compte fait, selon «Le Canard enchainé», Suez a offert quelques mois avant le lancement de l’appel d’offres, un cadeau peu ordinaire à la ville de Saint-Louis, dont le maire n’est autre que le ministre de l’Hydraulique Mansour Faye. Il s’est agi de cinq camions à benne tasseuse, pour le ramassage des ordures ménagères. «Le Canard Enchainé» informe toujours qu’un représentant du groupe français a avoué qu’il y avait une cession de camions à benne vieux de quinze ans, en fin de vie, à la demande de la municipalité de Saint-Louis ; et que cette pratique de cession de camions est courante pour la plupart des opérateurs.
Source l’AS

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*