Contribution Abdou Aziz Lama Sall, responsable politique à Tivaouane, sur la transhumance politique

LA TRANSHUMANCE POLITIQUE !

« Ragal niak ak beug Adouna Ay mandarga niak ngeum ak niak wolou yalla la ».

La transhumance politique telle qu’on l’observe au Sénégal traduit une double malédiction : la crainte du dénuement matériel et de la pauvreté et l’amour excessif des biens matériels de ce bas-monde.

Ces deux fléaux sont des signes patents de mécréance, d’absence de confiance en Allah SWT, de manque de reconnaissance au Tout-Puissant et d’abandon par Allah SWT !

Coran Sourate 100 «Al Adîyate »(les coursiers) versets 6 et 8 :

« Inal insana li rabbihî la kanoud »
(L’homme est, certes, ingrat envers son Seigneur)
Al kanoud : c’est l’ingrat qui n’est pas reconnaissant, celui qui compte les calamités qui lui arrivent et oublie les faveurs qu’Allah SWT lui octroie.

« inahou li houbil hayri la chadîd … »
( et pour l’amour des richesses il est certes ardent).

Son amour excessif pour les biens de ce monde le rend cupide et avare et le pousse éternellement à courir derrière les biens matériels jusqu’à ce que la mort le surprenne.

Le spectre de la pauvreté et la crainte du dénuement matériel ne sont qu’une ruse de Satan comme le dit Allah SWT dans le Coran à la Sourate 2 « Baqara la vache » verset 268 :

« shaytanou yahidoukoumoul fahra wa ya’hmouroukoum bil fah sha’i … »
(Le Diable Satan (vous menace) vous fait craindre l’indigence en brandissant le spectre de la pauvreté et vous incite à faire des actions honteuses et blâmables ».

Allah SWT met en garde contre les artifices de Satan en nous révélant son procédé :
Le diable utilise comme appât les plaisirs instantanés, il fait craindre la pauvreté dans le but d’inciter à l’avarice, dissuader de faire la zakat, inciter à fouler du pied l’éthique et la morale pour la conservation des biens matériels et éprouver un amour excessif et démesuré pour les biens matériels de ce bas monde.

C’est ainsi que Ibliss engendre chez l’homme l’obsession de l’assouvissement d’un désir bestial, ce qui le pousse à adopter des comportements immoraux et indignes sans aucune gêne dès lors que la fin justifie les moyens.

Ces transhumants qui sont viscéralement attachés à l’amour des richesses, des titres, du prestige, du pouvoir, en proie à la crainte de la perte des privilèges, du dénuement matériel et de la pauvreté ont oublié ce verset du Coran :
« Wa Maa mine daabatine fil ardi ila ghalal laahi rizhouqa »
(Il n’y a point de créature vivante sur terre dont la subsistance n’incombe à Allah SWT).

Ils assistent régulièrement à des levées de corps et des funérailles de proches, de personnalités influentes du milieu politique etc… mais ils ne se disent jamais que les prochains sur la liste c’est eux jusqu’à ce que la mort les prenne par surprise.

À l’approche des élections présidentielles, ils scrutent la météo politique et reniflent le sens du vent électoral.
Mais ils oublient royalement que « Nite ndiorte la am yalla yor dogal ».
ls restent sourds aux rappels incessants du Seigneur.
Qui a la garantie d’être encore là au moment des élections? Qui est sûr et certain d’y participer ?
Qui est le prochain sur la liste de l’Ange de la mort ?

« Kep kou yalla mousseul thi ragal niak ak beug Adouna santal sa Borom bou Bakh ndakh mbougueul pur leu ».

Kou gueum yalla ragal yalla deug, deh (la mort) douko surprendre ndakh chaque jour mou wadial ko diko khaar.
Yalla naniou yalla boler thi nioniou.
Amiiine.
Abdoul Aziz Lama Sall responsable politique à Tivaouane

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*