Contribution de Lamine Aysa Fall: « Vacances citoyennes 2019 : l’audacieux pari de Néné Tall »

Vacances citoyennes 2019 : l’audacieux pari de Néné TALL
Le Ministre de la Jeunesse vient de clôturer l’une des vacances citoyennes les plus efficientes jamais organisées par la tutelle, ce dimanche dans la bourgade de Ndiob Sine, à quelques encablures de la cité mythique de Diakhao. Son implication, dans tout le processus, s’est révélée un coup de maître politique.

Pendant plus d’un mois, le nom de l’enfant de Koungheul, de Bambey ou Guédiawaye était sur toutes les lèvres d’une jeunesse dubitative, à la recherche de véritables réponses à ses soucis existentiels. Plus encore depuis qu’elle a décidé de se taper l’incruste dans les foyers, tous les soirs par le biais du petit écran. Jamais, nous lui aurions reconnu autant de rigueur, de ténacité et d’audace, avant cette tournée. Sous le soleil ardent et parfois sous la pluie, Néné était le rappel de ces figures de la politique à l’ancienne, poussées dans les cordes, et qui se livraient un duel boueux avec elles-mêmes, comme si elle avait quelque chose d’assez singulier à se prouver. La délégation qu’elle a dirigé aura parcouru plus de 4244.4 kilomètres en 65 heures 38 minutes environs, à travers les zones les plus reculées. Pour la toute première fois, un ministre de la jeunesse a foulé le sol de Houndoukhou dans le Saraya pour visiter un champ communautaire.

Consciente qu’elle a en charge le segment de la population le plus compliqué à gérer, la première femme ministre de la jeunesse au Sénégal s’était préparée à tout, et bien préparée. Son moral était au top et son humour occasionnel lui permettait de bien encadrer son projet, et surtout de recadrer l’équipe à chaque fois que cela était nécessaire. Des difficultés, il y en a eu, comme dans toute entreprise regroupant des jeunes. Des menaces de représailles de la part de quelques groupes de jeunes, souvent issus des rangs de la mouvance présidentielle, n’ont pas eu raison de sa patience, de sa courtoisie, mais aussi de son humilité, de son humblesse pour parler comme Ronsard. Parce qu’en aucune occasion durant les coulisses de la tournée, elle ne s’est posée en s’opposant comme ministre de la République. Elle négocie, discute, valide ou cède lorsqu’il le faut. Jamais elle n’a usé de son autorité ou bander les muscles pour faire accepter ses vues. Et pourtant, cela n’a pas empêché la fusée Néné Fatoumata TALL de décoller entre les feux de la jeunesse syndicale et celle politique.

A 37 ans, la native de Guédiawaye, en tant que « jeune et femme » était sans conteste la plus grande star du gouvernement sénégalais, du moins durant ce mois d’août consacré à la suspension des réunions de Conseil des Ministres. Madame MBAYE, ministre de la jeunesse est vraiment d’une taille au dessus par rapport à tout ce qu’on a connu auparavant. Bien qu’étant la tournée ayant coûté le moins au contribuable sénégalais, l’édition 2019 a été la plus efficace de toutes, compte tenu des difficultés aplanies, du nombre de cibles atteintes et de la qualité des initiatives visitées. Néné, comme l’appelle ses proches, apparaît comme l’hologramme d’un ministre de la jeunesse idéal aux yeux de beaucoup de jeunes.

Cette toute jeune dame, à forte corpulence, sait vraiment parler aux jeunes. Bon nombre de ses prédécesseurs ont reculé à un moment ou à un autre face à un ou des groupes de jeunes. Sa force réside dans son sourire bien mesuré et la franchise de son discours. Même si, madame le Ministre de la Jeunesse a amené une touche particulière dans le coaching de son département, elle tient sur la ligne et se refuse d’être l’anti-portrait de ses prédécesseurs. Selon elle, il s’agit plutôt de rester dans la continuité tout en améliorant les démarches.

Il est de notoriété établie qu’au Sénégal, au point que cela n’émeut plus personne, les jeunes, entre stupéfaction et fébrilité, sont scindés en deux camps : les jeunes du mouvement associatif regroupés autour du Conseil national de la Jeunesse rivalisent de présence et d’autorité avec la jeunesse politique du parti au pouvoir. Toutefois, sans aucun débordement, le ministre Néné Fatoumata TALL a réussi à domestiquer toute cette fougue, et à garder à ses côtés, durant tout le temps de la tournée, ces deux leaders de nos mouvements de jeunesse. Mais pour un gouvernant, y a-t-il un choix possible entre d’une part, la jeunesse qui est prête à se livrer, sans retenue, pieds et poings liés à un ministre, parce qu’ils sont du même bord politique, et d’autre part, celle qui est tellement terrorisée par les soubresauts, les scandales et les coups bas politiques qu’elle préfère garder ses distance avec la chose politique ?

En réalité, le succès de l’édition 2019 a pris tout le monde de court. On le sentait même dans certaines interventions indexant la rareté des ressources financières du pouvoir central. Néné a véritablement refusé de se plier devant le fait accompli. Elle tenait à faire son baptême de feu dans les vacances citoyennes, au moment où beaucoup s’attendait à un gag. Mais, à dire vrai, c’était loin d’être un flop : la belle réussite d’un coup de maître. Alléluia ! la maillonnaise a bien pris et les déçus vont maigrir. Madame le ministre de la Jeunesse se présente tel un fascinant bassin des attentes les plus légitimes des jeunes. Le Présient Macky SALL, en bon capitaine audacieux, a eu bien raison de lui mettre le pied à l’étrier, de l’enrôler dans son attelage.

En scandant partout sur son passage « Néné affaire bi yaw la, kenn du ko dindi », une bonne frange de la jeunesse se reconnait à son personnage. Son prédécesseur le tonitruant et généreux Mame Mbaye NIANG avait du style et un discours, et Néné Fatoumata TALL s’est montrée durant sa première tournée de Vacances Citoyennes, très à l’aise dans le narratif citoyen adossé à nos valeurs culturelles défini par ce dernier. La fille de Guédiawaye a l’avantage d’être assurément ancrée dans le Sénégal des profondeurs. Elle connaît le pays d’est en ouest et du nord au sud.

Avec elle, on est rarement dans le virtuel, car elle aime garder les pieds sur terre. Même dans les prévisions les plus hasardeuses, Néné propose toujours de ne se baser que sur ce qu’on a, plutôt que de vouloir fonder ses calculs sur l’aléatoire non maîtrisé. Ce qui fait qu’avec elle, il y a toujours autant de « pourquoi » que de « parce que ». Chaque question trouve chez elle une réponse appropriée.

In fine, nous estimons que la réussite de l’édition 2019 des Vacances Citoyennes est due à la capacité managériale de toute une équipe. Le mérite de Mme le Ministre de la Jeunesse réside en grande partie dans la rigueur et la justesse de ses choix. Il ne s’est pas agi à son niveau de chercher à réinventer la roue. Son intelligence et son humilité aidant, elle s’est donnée les moyens de pouvoir s’appuyer sur des techniciens de valeur, rompus à la tâche avec à leur tête un duo d’une conscience des responsabilités hors du commun : le SG Gabriel Preira et son loyal et très effacé directeur de cabinet, Khalifa DIA.

Lamine Aysa FALL
Militant APR– Thiés nord
66707353thsn@gmail.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*