Dialogue national/ « Arc-en-ciel » invite l’opposition à répondre favorablement à l’invite du Président Macky Sall

Mouvement « Arc en ciel »

Action et développement

Les membres du Mouvement «Arc en ciel » se sont réunis le jeudi 18 novembre 2 019 à 10 heures, à leur siège au quartier Cheikh Abdoulaye Yakhine, sous la Présidence de Sheikh Mamadou Dieng.

Le Mouvement a d’abord évalué le déroulement et les résultats proclamés lors des dernières élections présidentielles et attend encore le « livre blanc » promis et qui doit fixer définitivement l’opinion publique sur ce qui s’est réellement passé le 24 février 2 019. Toutefois, « Arc en ciel » regrette le long silence observé depuis lors par l’ensemble de l’opposition et que rien sur le terrain politique ne justifie actuellement. « Arc en ciel » pense qu’à défaut d’une alternative crédible, l’opposition a tout intérêt à répondre favorablement à l’invite du Président Macky Sall, quant à un dialogue national dont il faudra mieux préciser les contours.

S’agissant les festivités du 59è anniversaire de notre indépendance nationale, Le Mouvement « Arc en ciel » a rendu un vibrant hommage à l’Armée nationale et aux forces de sécurité qui à cette occasion, ont mis le peuple en confiance quant à sa capacité de faire face aux nouvelles menaces qui rodent dans la sous-région et autour du Sénégal ainsi que sur les impératifs liés à la sécurité de nos populations. Par ailleurs, « Arc en ciel » a salué la volonté de l’Etat de revenir aux valeurs civiques, base de tout projet de développement économique et social durable.

Sur la question du traitement de l’insalubrité devenue un véritable fléau dans le pays, le Mouvement « Arc en ciel » pense qu’il correspond à une profonde attente des populations. En effet, l’encombrement urbain, la surcharge de l’espace public, le désordre au quotidien avec ses étals sur les trottoirs, les routes barrées lors des manifestations religieuses, politiques ou culturelles, sont autant des tares que la vie moderne ne peut plus tolérer davantage. Il s’y ajoute la pollution de l’air par les vieilles voitures importées d’Europe et dont les gaz d’échappement charrient en même temps de fines particules cancérigènes devenues une véritable question de santé publique.

Fait à Thiès le jeudi 19 avril 2 019

Le Président

Sheikh Mamadou Dieng

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*