Thiès/ Manko Taxawu Senegaal et BBY préparent la bataille du nord

Vendredi 14 Juillet 2017 posté il y a 13 jours

Pour conquérir les deux postes parlementaires du département de Thiès, les différents camps politiques en compétition sont conscients de la nécessité de faire le plein dans la ville de Thiès qui concentre l’essentiel de l’électorat. Et pour réaliser ce rêve, il faut également s’imposer dans le nord de la ville qui concentre 55.000 électeurs répartis en 105 bureaux de vote. C’est pourquoi cette bataille du nord se prépare activement par les différentes listes en jeu, notamment les 4 qui sont les plus en vue sur le terrain actuellement. Il s’agit de la coalition Manko Taxawu Senegaal avec comme tête de liste Idrissa Seck, de la coalition Benno Bokk Yaakaar dirigée par Pape Siré Dia Directeur Général de la Poste. Pendant ce temps, la liste de la coalition gagnante Manko Wattu Senegaal est conduite par Mouhamadou Lamine Massaly et celle de Fal Askan Wi par le maire de la ville Talla Sylla. Si l’on se fie à la stature politique des différentes têtes de pont, l’on se rend vite compte que cette bataille du nord sera très âpre. Mais au vu des différents enjeux qui se cachent derrière cette consultation électorale, Idrissa Seck de Manko Taxawu Senegaal reste l’homme à abattre. En effet, l’enjeu pour la coalition Benno Bokk Yaakaar est d’abattre un adversaire politique, qui à coup se dressera contre Macky Sall à la prochaine présidentielle. Donc il s’agit pour elle d’un préliminaire à la présidentielle. Pour Oumar Diop Coordonnateur du comité électoral de Thiès-Nod, « il s’agit de gérer deux élections à la fois et la tête de liste de Taxawu Senegaal est aussi un adversaire pour les élections de 2019 et le challenge de tous les responsables de la mouvance est de gagner pour réduire à néant sa carrière politique ». Quant à la liste Fal Askan wi, son objectif est de prendre le dessus sur la liste d’Idrissa Seck pour montrer quelque part que contraire à ce que disent ses adversaires, il n’a pas du tout usurpé le fauteuil de Maire de la ville. C’est ainsi qu’un bon score lors de ces législatives lui donnera une meilleure légitimité, pour faire face à ses détracteurs de Rewmi, qui l’accusent d’avoir trahi Idrissa Seck. Cependant, dans cette bataille du nord, Idrissa Seck a un léger avantage sur ses adversaires, si l’on se fie à la dernière élection locale. Il s’y ajoute qu’il a investi un jeune à une bonne position sur la liste nationale alors son challenger BBY n’y a aucun investi

L’OMBRE DE THIERNO ALASSANE SALL PLANE SUR LE NORD

L’ancien Ministre Thierno Alassane Sall a également une bonne base dans la commune de Thiès-Nord et la décision qu’il doit rendre publique dans une dizaine de jours pourrait influer d’une manière ou d’une autre sur les résultats. Cependant un de ses lieutenants dans la zone, en l’occurrence l’assureur El Hadji Ousseynou Sène, n’a pas attendu la déclaration de Thierno Alassane Sall, pour prendre décliner sa trajectoire. Il a en effet confirmé son ancrage dans l’Alliance Pour la République (APR) et « son unique ambition de travailler pour le Président Macky Sall ». Il dirige d’ailleurs un comité électoral à Diakhao, qui est de plain pied dans le travail politique, pour faire triompher la coalition Benno Bokk Yaakaar et toutes ses cellules dans la ville se sont jetées dans cette bataille pour relever le défi de la majorité parlementaire pour le Chef de l’Etat. Il en est de même pour son lieutenant Aly Mbaye qui était accusé d’avoir les intentions de rejoindre le Rewmi. D’ailleurs El Hadji Ousseynou Sène organise ce week-end sa rentrée politique, un évènement qui sera rehaussé par la présence de tous les responsables de l’APR au niveau de la commune de Thiès-Nord. Ce sera également un grand moment de retrouvailles entre Ousseynou Sène et Lamine Aysa Fall. Et ce, avant l’inauguration de la permanence qu’il a ouverte au quartier Nguinth sur les deux voies

Mbaye SAMB


0 commentaire(s)
Laissez un commentaire
© 2017 THIES24.COM - ALL RIGHTS RESERVED

Create Account



Log In Your Account