Graves accusations du Maire Babacar Diop, la réplique des partisans de Talla Sylla

Le maire de la ville de Thiès, Babacar Diop vient d’accuser son prédécesseur, l’ancien Maire Talla SYLLA de malversations dans sa gestion.Ces accusations fallacieuses et haineuses à l’endroit de son honorabilté et la transparence de sa gestion, méritent de notre part les clarifications et les réponses les plus hardies  devant les thiessois et les sénégalais.

A- En parlant de carburant, tout le monde sait que la Covid a surpris tout le monde et le maire Talla Sylla, au début de la pandémie a déclaré publiquement qu’il assumerait toute dépense liée à la pandémie et que s’il  devait dépenser tout le budget de la ville pour combattre la maladie , il allait le faire. Mieux plus de 60 conseillers avaient signé une autorisation d’effectuer certaines dépenses liées à la lutte contre la pandémie dans un contexte où les réunions et autres rencontres étaient suspendues. Ensuite il a soutenu toutes les familles religieuses et les populations (daaras, mouvements associatifs,..) qui étaient dans le besoin permanent pendant plus de 2 ans.

Que Babacar Diop nous dise d’où proviennent les tonnes de riz et de sucre déchargés durant le ramadan, stockés à la mairie et distribués à l’insu des thiessois à leurs militants à partir de listes établies entre quatre murs ?

B –  Concernant l’érection et la clôture d’un cimetière, Talla Sylla a été le seul maire depuis Ousmane Ngom à avoir érigé et clôturé deux cimetières (un catholique et un musulman) du fait que tous les cimetières de la ville sont aujourd’hui pleins, ce que tous les thiessois ont constaté de visu.Ensuite pour le cimetière musulman, si la clôture de la partie réservée à la ville (qui l’est à 90%) ne pouvait pas être achevée jusqu’à présent, c’est parce qu’un chef de famille y a planté de l’igname et avait demandé qu’on lui accorde un délai, le temps de le récolter.B – Pour le mobilier dont parle Babacar Diop, nous voudrions lui dire ceci :1- le Maire Talla Sylla avait demandé bien avant la covid de soutenir la production locale de nos artisans en conformité avec  la politique  de préférence nationale mise en oeuvre par le Président de la République Macky Sall.

C’est à ce titre que du mobilier venant de l’extérieur avait été retourné après réception pour en chercher au niveau de Thiès, ce qui du reste est très difficile et demande beaucoup de temps.

2 – il s’agit maintenant de dire aux thiessois que Babacar Diop est un maire « thiakass ». Voilà un maire qui n’ayant rien à proposer aux populations, passe tout son temps à vociférer jour et nuit et à menacer les agents de la ville en refusant de leur accorder leurs jours de congés, en bloquant leurs heures supplémentaires et en parlant de faux contrats là où c’est le FERA (Fonds d’entretien routier autonome ) qui a recruté de dignes filles et fils de Thiès. D’ailleurs, il est resté des mois en refusant de signer leurs salaires.Pire, voilà un maire qui s’attaque aux autorités (le ministre Abdoulaye Seydou Sow) et même aux autres maires des communes avec qui les relations commencent à se dégrader, sûrement  parce qu’il  n’a pas été investi par Yewwi.

– Au niveau de la ville pourquoi les commissions n’ont pas encore été mises en place depuis son installation ?C’est un maire qui ne consulte ni le bureau de ville, ni les commissions (il n’y en a pas) mais pense qu’il est le seul à détenir en main la vie des thiessois.

– Quelle est sa relation filiale avec le nommé Mouhamed Diop (son frère ) ?Car, dès son installation, Babacar Diop a commis cet individu pour, dit-il auditer la ville et la gestion du maire Talla SYLLA, ce qui ne traduit qu’une volonté de chasse aux sorcières de sa part.Nous rappelons que Mouhamed Diop n’est ni agent  de la ville, ni agent assermenté de l’OFNAC, la Cour des comptes ou l’IGE qui sont les seules structures étatiques compétentes pour auditer une collectivité territoriale.En parlant de marché public, a t-il lance un appel à candidature pour son frère ?

EN CONCLUSION :

1- Babacar Diop est en colère contre Yewwi qui sait qu’il ne représente rien et qu’il est devenu maire par accident et donc ne l’a investi sur aucune de ses listes (ni nationale, ni Departementale)D’ailleurs, il déclare en coulisse à qui veut l’entendre que c’est le Pastef qui l’étouffe depuis qu’il est maire , particulièrement son directeur de cabinet M. Diawara qui l’empêche de bien travailler.

2- Le maire Talla SYLLA a été primé 3 fois par le Prix d’excellence leadership local (PELL) pour sa gestion transparente et sa reddition des comptes. Les trophées se trouvent dans son bureau. « Na fékhé ba def lolou »Au lieu de nous tympaniser que la ville est dans l’obscurité, qu’il aille implanter plus de 2000 lampadaires solaires comme Talla SYLLA l’a fait. Qu’il fasse plus que « Keur khaleyi », plus que « Wagnu Daaras », 15650 talibés nourris par jours pendant 99 jours durant la covid pour nos enfants et mieux que le centre gériatrique pour les personnes du 3eme âge, plus que 16,5 km de routes goudronnées,….

3- Talla SYLLA n’est  pas né pour s’enrichir avec l’argent du contribuable. C’est de notoriété publique. En 2014, année de son installation et en 2022 année de son départ, il est allé à l’ OFNAC de son propre gré faire une déclaration de patrimoine avec toujours : PATRIMOINE  NÉANT.

C’est ça qu’on attend de Thiakass Diop , ce maire animé de haine et qui n’est jamais lucide.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*