La Tunisie écarte Madagascar (3-0) et s’offre le Sénégal

Les Aigles de Carthage n’ont pas laissé la moindre chance aux joueurs de la Grande île, qui terminent là leur magnifique parcours. La Tunisie retrouvera le Sénégal en demi-finale de la CAN 2019.

Une Coupe d’Afrique des nations est une épreuve d’endurance où les plus rapides au démarrage ne sont pas forcément ceux que l’on retrouve à l’arrivée. En grande difficulté en phase de poules avec trois matchs nuls, la Tunisie d’Alain Giresse était apparue plus convaincante en huitièmes de finale en éliminant le Ghana aux tirs au but au bout d’un match intense.

Face à une sélection malgache qui plane depuis le début du tournoi, avec des victoires face au Nigeria au premier tour puis contre la RD Congo en huitièmes de finale, la Tunisie a vite montré qu’elle avait retrouvé l’étincelle qui lui avait manqué à l’entame de cette CAN 2019.
à lire CAN 2019 : l’Algérie triomphe de la Côte d’Ivoire aux tirs au but

Après un premier quart d’heure équilibré, les Aigles de Carthage prenaient le contrôle des débats dans la chaleur du Caire. Plus entreprenants et précis que des Malgaches brouillons mais volontaires, la Tunisie se créait une multitude d’opportunités sans parvenir à conclure. Bien servi par Msakni, Sassi tirait d’abord légèrement au-dessus du cadre (14e), puis sur la plus grosse occasion de ce premier acte Khazri enroulait une superbe frappe que le gardien malgache Melvin Adrien déviait sur sa barre.
Deux buts tunisiens en huit minutes

La pression tunisienne sur le but malgache s’accentuait encore au retour des vestiaires. C’était d’abord Khazri qui pensait ouvrir le score à la 47e minute, mais l’arbitre assistant signalait finalement une position de hors-jeu réelle après un moment de flottement. Cinq minutes plus tard, il n’y avait plus rien pour sauver les Barea. Sur un frappe enroulée de Sassi, Thomas Fontaine déviait un ballon dont la trajectoire prenait à contre-pied Melvin Adrien (1-0, 52e).

Les Aigles avaient enfin fait sauter la digue défensive malgache et plus rien ne semblait pouvoir stopper la vague tunisienne. Le sort de la rencontre était même quasiment scellé à l’heure de jeu. Encore une fois, Khazri prenait de vitesse l’arrière-garde adverse et frappait fort à ras-de-terre. Adrien repoussait le tir dans les pieds de Msakni, qui ajoutait un deuxième but pour la sélection nord-africaine (2-0, 60e).
jeune Afrique

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*