Le FAISE, un instrument de promotion des Sénégalais de l’Extérieur (Par Mamadou Moustapha FALL)

Le développement du Sénégal passe nécessairement par la mobilisation de toutes les énergies de ses fils. Dans ce mouvement d’ensemble, nos compatriotes établis à l’étranger occupent une place de choix. Les émigrés sénégalais, par le volume de leurs investissements dans leur pays d’origine, contribuent positivement et massivement à l’amélioration des conditions de vie des familles. En effet, la diaspora sénégalaise injecte annuellement plus de 1 000 milliards de FCFA dans l’économie nationale. Ces hommes et femmes établis à l’étranger méritent d’être soutenus. C’est pour cette raison que dans l’action du Président Macky Sall, « la promotion des Sénégalais de l’Extérieur occupe une place centrale »[1]. Pour une meilleure capitalisation du potentiel économique important, le Gouvernement a renforcé le dispositif, très efficace, à travers notamment le relèvement substantiel de l’enveloppe du Fonds d’Appui à l’Investissement des Sénégalais de l’Extérieur (FAISE) qui passe de 340 millions FCFA à 3,5 milliards FCFA dont 1,5 milliard accordé exclusivement aux femmes de la Diaspora.

Le FAISE est ainsi un instrument pour accompagner la Diaspora et l’impliquer encore plus dans le processus de développement économique et social du pays, d’assurer sa protection et le respect de ses droits partout dans le monde.[2] Selon l’Administratrice générale, Madame Nata Samb Mbacké, « le FAISE a déjà mis, en cinq ans, 7 milliards de francs CFA ayant permis de financer près de 4200 projets dans 43 pays d’Afrique, d’Europe, d’Asie et d’Amérique pour répondre aux besoins des Sénégalais de l’extérieur. » En renforçant cet important outil de promotion des Sénégalais de l’extérieur, le Président Macky Sall tient ainsi une promesse parmi tant d’autres.

Le chef de l’Etat a, selon Madame Mbacké, mis en place « beaucoup de mécanismes pour des financements aux Sénégalais de l’extérieur qu’il avait pris le temps d’écouter pour régler leurs problèmes. » Entre autres promesses tenues par le SEM Macky Sall il faut noter la considération de la Diaspora comme 15ème région du pays représentée par 15 députés à l’Assemblée nationale, la prise en charge des Sénégalais de l’Extérieur rencontrant des difficultés, la facilitation de l’obtention de papiers administratifs au niveau des missions diplomatiques et consulaires, les opportunités d’affaires offertes par la nouvelle ville futuriste de Diamniadio, le relèvement la limite de l’importation des véhicules qui passe de 5 ans à 8 ans, etc.

Mamadou Moustapha FALL, Conseiller au FAISE.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*