Le pétrole, mirage de faux patriotes, naufragés politiques,Pyromanes de la république ( Par Mohamed Diallo APR Thiès-Ouest)

Le pétrole, mirage de faux patriotes, naufragés politiques,Pyromanes de la république
De Ministres de la république, ils sont passés de nihilistes, de farceurs de la république à Ministre du reniement. Comprenez qu’entre temps les valeurs se sont volatilisées car le pétrole et le gaz seraient passés par là.
Nous avons des devoirs envers notre nation.

Nous avons le devoir de penser aux générations futures, par conséquent, de bien gérer nos ressources naturelles, de ne pas les dilapider : Aliou SALL a-t-il des dividendes dans les parts du Sénégal, de Timis ou juste un salaire? A cette question on serait tenté de répondre par la troisième. Aliou SALL s’est-il reconnu coupable d’un quelconque délit ou de scandale ? Si vous étiez à la place d’Aliou SALL, ne devriez-vous pas bénéficier d’une présomption d’innocence ? La lumière ne devrait-elle pas être faite sur cette affaire pour mettre à l’aise le Président ? Le procureur de la république ne devrait-il pas être saisi par le Ministère de la justice ? Vous proposerez.

Nous avons le devoir de respecter nos engagements, de nous faire respecter. L’Etat étant une continuité, le Président Macky SALL pour sauvegarder l’image et la confiance envers nos engagements ne devait certainement pas signer les décrets qui entérinent les contrats engagés par son prédécesseur ? Ou devait-il avoir la sagesse et la bonne intelligence de les signer ? A vous de voir si vous étiez le contractant pétrolier ou gazier.

Nous avons le devoir de défendre les intérêts du peuple, pour cela nous devons dire non quand il le faut et dénoncer au besoin dans le respect des lois et règlements. Les Ministres de la république, en son temps, et si l’affaire dite Aliou SALL était avérée et qu’ils étaient au courant, pourquoi n’ont-ils pas informé le Président, ou dénoncé et démissionné immédiatement au lieu d’attendre d’autres événements pour être limogé (ou pour démissionner) pour aujourd’hui nous faire croire que c’est la même affaire ? Ne sommes-nous pas doués de raison ? En l’espèce, si cela devrait être vrai qu’Aliou SALL aurait bénéficié de l’influence de sa position de jeune frère du président de la république pour créer un scandale, ces Ministres ont quant à eux trahi la confiance du Président de la république, partant celle du peuple. Au cas échéant, pour leur silence d’alors, ne devraient-ils pas se constituer prisonnier pour fait de haute trahison ? Doivent-ils avoir la voix au chapitre pétrole et gaz ? Et l’éthique dans tout çà ? A vous de juger.

Nous avons le devoir en vrai patriote de défendre et de sauvegarder notre cher Sénégal de toutes sortes de prédateurs. Même si cette affaire venait à être établie, devons-nous accepter que des forces étrangères nous poussent comme des ennemis à détruire cette belle nation de la téranga? Qui ne se souvient pas des images du colonel Khadafi, de Sadam HUSSEIN à la télévision, dans les journaux, postées sur les réseaux sociaux et des commentaires qui ont suivi ? Souhaitons-nous le même chaos au Sénégal ? Choisissez et mettez-vous à la place de vos enfants, futurs dirigeants.
Nous avons le devoir de faire face à certains opposants, nous disons bien certains (car parmi eux il y a de vrais patriotes) qui ne sont rien d’autre que de faux patriotes, sans valeurs qui déçus des présidentielles de février 2019 passées veulent se transformer en ennemis de la république pour tenter avec des forces obscures de déstabiliser ou de brûler tels des pyromanes ce beau pays. Les sénégalais doivent-ils dans ce cas précis se comporter en anti-nationalistes ou en nationalistes ? Selon vous quelle devrait être le choix du peuple ? Ne devons nous pas jusque là, saluer la grande leçon d’humilité, du sens de la responsabilité, de la mesure et de patriotisme administrée par des opposants comme Idrissa SECK, Madické NIANG, et autres ? Maîtrisons-nous assez notre hymne national ? Vous donnerez votre avis à vos enfants et/ou à votre famille.

Nous avons le devoir de libérer davantage les humains. Seule l’action libère l’homme et la véritable action est le respect, respect de l’action bien faite et vite fait au service exclusif du bien être du commun des sénégalais (parents, maris, enfants, voisins, …) ; car pour reprendre d’autres Ministres sous le régime du Président Abdoulaye WADE : « jusqu’à l’extinction du soleil…, alors il n’y a pas de quoi fouetter un chat ».

Devons-nous nous laisser divertir par des forces étrangères ?
Qu’en dit la voix du peuple, voie du peuple, notre hymne national ? Devons-nous concentrer l’essentiel de notre énergie au développement du Sénégal ? Alors au travail tout en vous invitant à tous les niveaux de vie et de responsabilités à réfléchir et à méditer sur un mot : « Respect ».

Fait à Thiès, le 10 juin 2019
Mohamed DIALLO
Responsable politique APR Thiès-Ouest

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*