Le Sénégal met fin au rêve du Bénin et rejoint les demi-finales (1-0)

Les Lions de la Teranga ont dominé une équipe du Bénin qui a fini par exploser face à la vitesse des attaquants sénégalais. Idrissa Gueya a marqué le seul but du match de ce quart de finale.

Donné grand favori de ce premier duel des quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations 2019, le Sénégal a eu besoin d’une mi-temps pour prendre la mesure d’un Bénin courageux, mais qui a fini par exploser face à la vitesse des attaquants des Lions de la Teranga. Sadio Mané et M’Baye Niang ont fait très mal aux Écureuils et permettent au Sénégal de rejoindre le dernier carré de la compétition pour la première fois depuis 2006. Tout n’a pas été facile pour autant pour les joueurs d’Aliou Cissé dans un match d’abord très tactique.

Le Bénin a tenu le choc pendant une mi-temps
Entre deux nations plus solides qu’offensives, il ne fallait pas s’attendre à un quart de finale échevelée mercredi 10 juillet sur la pelouse du Stade du 30 juin au Caire. En quatre rencontres depuis le début de la compétition, le Sénégal n’avait encaissé qu’un but, contre trois pour le Bénin.

Le début de rencontre entre les deux équipes s’est donc révélé être un long round d’observation. Personne ne voulant prendre le risque de se mettre à la faute. Mais face à des Écureuils très regroupés dans leur camp comme à leur habitude, les Lions de la Teranga ont peu à peu pris conscience qu’il y avait moyen de déstabiliser le bloc adverse en accélérant le rythme grâce à des dédoublements de passes rapides.

Après une fausse alerte sur un hors-jeu de Sadio Mané qui avait pris de vitesse la défense béninoise suite à un une-deux avec M’Baye Niang à la 12e minute, c’était le même Sadio Mané qui contrôlait parfaitement un long ballon puis parvenait à se retourner au milieu de défenseurs béninois pour glisser le ballon à M’Baye Niang. Ce dernier était contré de justesse par le gardien béninois Saturnin Allagbé (29e). Mais le gros temps fort sénégalais arrivait juste avant la mi-temps. En l’espace de deux minutes, Mané puis Sabaly étaient repris au dernier moment par la défense béninoise.

En face, le Bénin s’était montré plus prudent. Mais les hommes du sélectionneur Michel Dussuyer s’étaient créés la première occasion du match à la 25e minute. Sur un coup-franc indirect de Soukou, Poté reprenait le ballon d’une talonnade aux six mètres. Le ballon rasait le poteau d’Alfred Gomis.
jeune Afrique

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*