Ligue 1: le PSG est champion pour la 9e fois de son histoire

Le PSG est champion pour la 9e fois de son histoire après un exercice plus ou moins tranquille
La LFP a donc décidé de mettre un terme définitif à la saison 2019-20 de Ligue 1. Avec, pour conséquence, entre autres, un nouveau titre de champion de France pour le PSG. Le neuvième de son histoire. Au bout d’une saison où il aura été parfois bousculé.

Parmi les neuf titres de l’histoire parisienne en première division, à quelle place va se situer ce trophée récolté au bout d’une saison 2019-20 tronquée ? Avec 68 points en 27 journées disputées (12 de plus que son premier poursuivant, l’OM), la meilleure attaque (75 buts, 31 buts de plus que la deuxième meilleure attaque du Championnat, Monaco), la deuxième meilleure défense (avec 24 buts encaissés, le PSG est devancé par Reims), Kylian Mbappé co-meilleur buteur avec 18 buts, Angel Di Maria meilleur passeur : le Paris Saint-Germain n’aura pas été inquiété très longtemps cette saison. Pourtant, avec deux défaites lors des sept premières journées (1-2 à Rennes, 0-2 face à Reims), les hommes de Thomas Tuchel auraient pu être davantage inquiétés. C’était sans compter sur les défaillances de formations comme l’OL ou Monaco, et un OM pas encore sur son rythme de croisière, et qui, du coup, n’ont pas vraiment pu mettre la pression sur Neymar et consorts. Derrière, la machine s’est mise en marche (une seule défaite entre la 8e et la 27e journée), et Paris a pu ensuite tranquillement gérer son affaire.

Ce Paris a su se montrer sérieux

Reste que Paris aura, cette saison, mis fin à son invincibilité à domicile en Ligue 1. En s’inclinant face à Reims en septembre (0-2), les Parisiens se faisaient surprendre au Parc des Princes pour la première fois en Championnat depuis mai 2018. Tout en ne marquant pas pour la première fois depuis 63 matches. Mais, comme expliqué précédemment, le PSG aura ensuite fait sérieusement le boulot sur la scène nationale. Démontrant une véritable force de frappe offensive (trois Parisiens présents dans les six premiers du classement des buteurs) qui ne laissait aucune chance à ses adversaires, à l’image d’un OM fessé 4-0 fin octobre dans la capitale.

Une semaine après que Nice ait subi le même sort à l’Allianz Riviera (4-1). Lille (2-0), Nantes (2-0), Saint-Etienne (4-0) : jusqu’à la fin de l’année civile, Paris était très sérieux.
Avec la Ligue des champions dans les têtes, le PSG aura laissé passer quelques buts durant les trois premiers mois de l’année 2020. Le spectaculaire 3-3 contre Monaco, l’invraisemblable 4-4 à Amiens, l’agité 4-3 devant Bordeaux et l’animé 4-2 contre l’OL. Avec, malgré un OM accrocheur, un matelas confortable de points pour sécuriser ce que tout le monde imaginait dès la première journée : un nouveau titre de champion. Le septième en huit ans. Seul l’AS Monaco était venu briser, en 2017, la surdomination parisienne en France.

Dans un message posté après les annonces de la LFP, le Paris Saint-Germain a souhaité dédier ce nouveau titre «à tous les personnels soignants et aux milliers de professionnels qui travaillent chaque jour en première ligne pour permettre au pays de continuer à fonctionner». Nasser al-Khelaïfi, le président parisien, prolongeant : «Nous comprenons, respectons et soutenons les décisions prises par le gouvernement français d’arrêter le championnat. La santé, comme l’a toujours dit le gouvernement, doit être notre priorité à tous (…) Ce trophée récompense leur engagement au quotidien (…) En ces temps difficiles, j’espère qu’il apportera un peu de bonheur et d’espoir à tous nos supporters.» Des supporters qui doivent désormais surveiller ce qu’il va se passer du côté de l’UEFA. Car, oui, un supporter ne refuse jamais un titre de champion. Mais il est clair que tout le peuple parisien pense aussi, et surtout, à une coupe aux grandes oreilles.
francefootball

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*