Mbaye Diagne, du rêve à la réalité avec les Lions de la Téranga

L’international sénégalais Mbaye Diagne vient d’inscrire son 11e but en seulement 10 matches de Süper Lig cette saison en Turquie. Et pour asseoir son bonheur, il est rappelé par le sélectionneur des Lions de la Téranga pour la cinquième journée des éliminatoires qui aura lieu en novembre. Pourtant, il y a quelques mois, Mbaye Diagne n’imaginait pas intégrer l’équipe nationale, même s’il le souhaitait ardemment.

C’était en avril 2018, quelques mois avant le Mondial 2018. Par téléphone, Mbaye Diagne nous racontait à quel point il avait envie de jouer pour les Lions de la Téranga . « J’ai marqué des buts dans tous les clubs où je suis passé. J’ai toujours tenu mon rôle d’attaquant », argumentait-il. Finalement, en mai, la liste des 23 pour la Russie sort, son nom n’apparaît pas. En mars, il avait été présélectionné, mais pas retenu pour les deux matches amicaux contre l’Ouzbékistan (1-1) et la Bosnie-Herzégovine (0-0).

Dans la liste pour novembre

Mbaye Diagne a été appelé par le Sénégal le 9 septembre 2018, contre Madagascar, bien après la Coupe du monde, comme remplaçant. Et c’est en octobre que le natif de Dakar devient titulaire pour la première fois à l’occasion de la double confrontation face au Soudan.

Mais s’il n’a pas trouvé l’occasion de briller et de marquer, l’attaquant de Kasimpasa en Turquie conserve toutefois la confiance du sélectionneur Aliou Cissé qui l’a rappelé pour le déplacement en Guinée Équatoriale, le 17 novembre, dans le cadre de la cinquième journée des éliminatoires de la CAN 2019.

« Mbaye Diagne, je le connais, je l’ai suivi à plusieurs reprises. Mes collaborateurs l’ont aussi suivi. Sa qualité première, c’est qu’il est capable de marquer beaucoup de buts. Il a un bon jeu de tête et aussi un bon jeu, dos au but, c’est un peu notre Giroud même s’il marque plus que Giroud! », a commenté Aliou Cissé lors de sa dernière conférence de presse pour justifier son choix.

Des débuts en Italie

« J’ai toujours voulu être professionnel. Petit, j’allais jouer tous les soirs avec les copains. J’ai quitté le Sénégal à 17 ans et je suis allé en Italie », nous confiait Mbaye Diagne qui a été accueilli par ses oncles à Turin. Là-bas, il a commencé sa carrière dans des petits clubs avant de signer trois saisons avec la Juventus qui l’a tout de suite prêté.

Pour le moment, plus rien ne l’arrête avec Kasimpasa. Mbaye Diagne a encore trouvé le chemin des filets et décroché le nul sur penalty pour son équipe qui se déplaçait samedi 27 octobre à Erzurumspor (1-1). Le voilà désormais à 11 buts en 10 matches, depuis le début de la saison. Un ratio qui lui permet de caracoler en tête du classement des buteurs en Turquie avec 6 buts d’avance sur le second, Yasin Öztekin.

« J’ai quitté la Chine pour revenir en Europe parce que je voulais jouer pour la sélection nationale. Quand tu joues en Chine, il n’y a pas beaucoup d’opportunités. Le Sénégal ne t’appelle pas », avançait Mbaye Diagne en début d’année. Un choix qui s’est révélé bénéfique pour lui. Il était arrivé en Turquie en janvier dernier après un passage au Tianjin Teda. Auparavant, il avait aussi évolué en Belgique, en Hongrie et en France.

Le vainqueur de la Supercoupe d’Arabie saoudite en 2014 avec Al-Shabab attend désormais de débloquer son compteur avec la sélection face à la Guinée équatoriale. De quoi lui ouvrir les portes de la phase finale de la CAN 2019 puisque le Sénégal a déjà son billet en poche.
source rfi

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*