Mondial 2018/ Bonne entrée en matière de la Russie devant l’Arabie Saoudite (5-0)

Le débrief Mondial avec le gagnant, le perdant et les notes de Russie – Arabie Saoudite
Pour le premier match de la Coupe du monde 2018, la Russie, pays organisateur, n’a pas vraiment tremblé pour dominer l’Arabie Saoudite (5-0). Avec un Golovine impressionnant et un chef-d’oeuvre de Cheryshev. Une entrée idéale dans la compétition.
La leçon : la Russie peut souffler, elle a parfaitement réussi son entrée
Inaugurer une Coupe du monde chez soi n’est jamais chose aisée. Mais la Russie a parfaitement rempli sa mission pour lancer son Mondial avec une nette victoire (5-0). Dès les premières minutes, les hommes de Cherchesov prenaient rapidement les rênes du match. Les Saoudiens n’opérant que par contres rapides. Il ne fallait attendre que douze minutes pour voir Gazinskiy inscrire le premier but de la compétition. Après un corner de Zhirkov, le ballon revenait sur ce dernier sur le côté gauche. Le joueur du Zénith servait Golovine qui envoyait un amour de centre au second poteau vers Gazinskiy qui concluait de la tête (1-0, 12e). Juste avant la pause, le scénario était parfait pour les Russes avec un deuxième but de Cheryshev. Après un sprint de Smolov face à une défense bien lente, Zobnine décalait Cheryshev qui feintait deux adversaires pour s’ouvrir le chemin du but (2-0, 43e). Les Russes géraient leur avance après le repos. Si l’Arabie Saoudite tentait bien de porter le danger sur le but d’Akinfeev (56e, 57e), c’était bien trop timide. Dommage.
Un festival russe en fin de rencontre.
Pourtant, balle au pied, les Saoudiens parvenaient parfois à se montrer appliqués, leur vitesse pouvant être un véritable atout par séquence. Mais certaines individualités, à l’image d’Otayf, étaient bien trop en difficulté. Le suspense était ensuite clos par Dzuyba, tout juste entré en jeu (3-0, 71e). Après un échange entre Fernandes, Zobnine et Golovine, ce dernier alertait son attaquant dans la surface. Dzuyba prenait le dessus sur Osama Hawsawi pour terminer le travail de la tête. Dans le temps additionnel, Cheryshev ajoutait un chef-d’oeuvre de l’extérieur du pied gauche à l’entrée de la surface (4-0, 90e+2). Golovine, encore lui, concluait le tout d’un coup franc des 18 mètres (5-0, 90e+3). Splendide. Un match parfait. Rendez-vous mardi prochain pour le second match de la Russie, face à l’Egypte. L’Arabie Saoudite défiera l’Uruguay le lendemain.
Le gagnant : Golovine, du talent à revendre
Milieu de terrain du CSKA Moscou, Aleksandr Golovine a été très juste dans tout ce qu’il a entrepris pour ce premier match. Techniquement et dans ses intentions, il a souvent fait mal à ses adversaires. C’est son superbe caviar qui a permis aux siens d’ouvrir la marque. Il s’est même permis d’ajouter une seconde passe décisive pour Dzuyba pour le but du K-O. Avant d’y aller de son but sur coup franc dans les arrêts de jeu. Annoncé récemment à la Juventus Turin, Golovine vient en tout cas de faire une entrée fracassante dans ce Mondial. On a déjà envie de le revoir à l’oeuvre…
francefootball

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*