« On ne peut prétendre porter le Combat d’un peuple qui vous a manifestement vomis ». ( Par Euloge Ndione COJER Thiès département)

« On ne peut prétendre porter le Combat d’un peuple qui vous a manifestement vomi ».

Nous avons tous été témoins de la tentative du sieur Guy Marius Sagna et de ses acolytes de forcer les portes du Palais présidentiel, après une marche non autorisée, sanctionnée par un échec cuisant. Ce comportement exagéré ne reflète que l’image d’une bande d’opposants dépassée qui continue à se chercher. Vous nous avez chanté les tares de la Coopération avec la France, vous avez remis en cause le processus électoral puis les résultats des élections, vous avez décrié la gestion du Président Sall, vous avez monté en toutes pièces un scandale sur les ressources naturelles… Et pourtant, aujourd’hui encore, votre appel au Djihad pour ne pas dire émeute demeure voué à l’échec.

La réalité est qu’on ne peut prétendre défendre légitimement les intérêts d’un peuple qui vous a manifestement vomi. Nous ne sommes plus dans l’Etat de nature, mais plutôt dans un Etat de droit dans lequel le respect des institutions est une exigence. Par cet exemple, on montre à la postérité qu’il est possible dans une République, lorsqu’on n’est pas d’accord avec ce qui se fait, de semer la terreur et de piétiner la sacralité des institutions. Pendant des années, votre seule occupation a été d’essayer vainement de faire croire aux sénégalais que Macky SALL n’était pas un bon Président. En février 2019, occasion vous a été donné d’évaluer votre projet de déstabilisation du progrès naissant, celui que nous convoitions des décennies durant, depuis l’avant indépendance et que Macky avait fini de rendre possible. Plus qu’un procès relativement à vos intentions, sa réélection a été un message fort, porté par la majorité des sénégalais, celle qui a décidé de poursuivre l’aventure avec son Président.

Cette majorité vous a explicitement montré qu’elle était tombée sous le charme du PSE et des programmes connexes, qu’elle avait choisi le schéma de la continuité dans le Progrès vers l’Emergence et qu’elle préférait la Vérité au Mensonge. Aujourd’hui, après avoir vainement essayé de décrédibiliser le Dialogue national initié par le Président Macky SALL, vous vous en prenez à nos institutions. Comme par simple coïncidence, juste après que votre Pseudo-leader ou Dealer aux ambitions exagérées ait craché sur l’institution que représente l’Assemblée nationale en l’assimilant à un cartel, niche de vils faussaires corrompus, vous vous attaquez au Palais de la République, siège de l’institution suprême. Oui il y’a harmonie dans vos agissements comme pour dire que l’accessoire suit toujours le principal, mais malheureusement il n’y a rien d’harmonieux dans des actes qui méprisent la légalité et qui se démarquent du normal.

Ceux qui voient dans vos agissements l’affirmation d’un quelconque courage ne vous rendent pas service et fort heureusement, la majorité des sénégalais a compris qu’il s’agit juste d’une quête de popularité sue impossible. Les héros de la Nation l’ont été au prorata d’actes ou de sacrifices positifs. Vous venez d’inscrire vos noms sur les pages les plus ténébreuses de notre histoire moderne. Quel exemple de civisme et de patriotisme comptez-vous servir à vos enfants quand vous vous comportez de la sorte ? Oui naturellement et trop souvent, ceux qui ne brillent pas par les idées le font par la « force » ; or, dans une démocratie moderne comme la nôtre, la seule force qui vaut est celle de la Loi, et nul n’est censé être au-dessus de celle-ci.

Pour la pérennisation des acquis démocratiques, et sans vouloir influencer une quelconque décision, il serait opportun que les coupables de tels agissements soient sévèrement punis. Au moment où le Sénégal est candidat à une exploitation des ressources naturelles avec des projections pas des moindres et tous les enjeux qui s’y collent, personne ne doit s’aventurer à perturber la paix publique pour des raisons individualistes et égoïstes. La confiance que les sénégalais vouent à celui qu’ils ont réélu il y’a moins de 10 mois ne peut être altérée par des pratiques irresponsables qui inspirent à la déstabilisation et au sabotage.

Vous devez refuser d’être moins dignes que les vaillants sénégalais qui ont accepté volontiers de conjuguer avec les réalités de l’heure et de comprendre que les conjonctures économiques actuelles peuvent justifier certaines réorientations quant au prix de certains services. Eux ils ont compris que notre stabilité légendaire vaut plus que tout et que l’amour et le respect de la Patrie prime en toutes circonstances. Ils ont compris que beaucoup de choses ont changé positivement depuis 2012 et que la vision et l’action du Président Macky SALL présagent des lendemains meilleurs. Et puis ne dit-on pas que les hommes passent et les institutions demeurent ?
Vive le Sénégal
Vive le Président Macky SALL

Euloge Sylvain NDIONE, Cojer Départemental de Thiès
Coordonateur Jeunesse APR-BBY Thiès-Ouest

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*