Plainte pour diffamation dans l’affaire du lotissement de Cayar/Abdoulaye Sow débouté, Yankhoba Diattara relaxé

La supposée affaire de bradage du domaine maritime de Cayar, avec une présumée opération de terrassement et de lotissement entreprise par le Conseil Départemental de Thiès, avait défrayé la chronique en avril 2018. Abdoulaye Sow Président de la commission de l’aménagement du territoire et des domaines au Conseil Départemental, par ailleurs responsable de l’Alliance Pour la République (APR) avait attrait Yankhoba Diattara Premier Vice-président de l’institution à la barre pour diffamation.

Le verdict est tombé et finalement Abdoulaye Sow a été débouté et Yankhoba Diattara relaxé purement et simplement. En tout cas à l’époque, la presse en avait fait ses choux gras et les différentes parties citées dans l’affaire s’étaient livrées à plusieurs points de presse pour s’expliquer, sur fond d’accusations et de contre accusations. C’est à la suite de cette situation qu’ Abdoulaye Sow Président de la commission de l’aménagement du territoire et des domaines au Conseil Départemental avait estimé avoir été diffamé par Yankhoba Diattara.

Ce dernier avait déclaré dans la presse, avoir transmis le dossier de construction d’un hôtel sur le domaine maritime de Cayar par Cheikh Guèye de la Menuiserie Khadim Rassoul, à Abdoulaye Sow alors Président de la commission de l’aménagement du territoire et des domaines, qui a mené une mission sur le site. Et à la suite de ladite mission, Yankhoba Diattara affirmait qu’Abdoulaye Sow a lui-même donné un avis favorable pour la poursuite des travaux et que lui-même a signé et transmis à Cheikh Guèye.

C’est ainsi qu’Abdoulaye Sow a introduit une citation directe contre Yankhoba Diattara le 16 mars 2018, par l’entremise d’un Huissier de Justice. La première audience a eu lieu le 10 avril 2018 et après plusieurs renvois, la décision a été rendue le 23 Avril dernier. Après avoir rejeté les exceptions de nullité de la procédure par l’Avocat de Yankhoba Diattara, le Tribunal de Grande Instance a, en premier ressort, renvoyé Yankhoba Diattara des faits de la poursuite et débouté Abdoulaye Sow de sa demande de dommages et intérêts de 7 milliards de Fcfa. C’est ainsi donc que Yankhoba Diattara a été purement et simplement relaxé.

Pour rappel, cette affaire de terrassement et de lotissement dans le domaine public maritime du département de Thiès, précisément dans la commune de Cayar, à la périphérie du village de Ndiokhob Gueth avait été soulevée par Abdoulaye Sow, alors Président de la commission de l’aménagement du territoire et des domaines au Conseil Départemental. Il avait d’ailleurs ce jour-là, convoyé sur place des conseillers départementaux de Thiès, accompagnés d’un huissier de justice, aux fins de constater les faits. Il affirmait que « des individus ont posé des bornes sur une distance de 2 kilomètres avec des parcelles de 20 mètres/20 mètres dans une zone classée sensible et protégée par le code de l’environnement. Cette opération constitue une réelle menace contre l’écosystème et cette affaire peut être considérée comme un crime écologique. Les auteurs de cette forfaiture en l’occurrence Pape Moussé Diop Secrétaire Elu, qui dirige le comité ad hoc chargé des affaires maritimes, l’ont fait pour le compte du Président du Conseil Départemental Idrissa Seck, qui a délégué ses pouvoirs et ses prérogatives à son Premier Adjoint Yankhoba Diattara qui a institué cette commission clandestine ».

L’affaire avait fait l’effet d’une bombe, avant que ne s’engage une véritable bataille de communication entre les deux parties. Entre temps, Abdoulaye Sow a été démis de ses fonctions de Président de ladite commission. Il a à son tour tenter de faire aboutir une procédure de destitution du bureau du Conseil Départemental, mais en vain. Et aujourd’hui, il vient d’être débouté par la justice qui l’a condamné aux dépens, en tout cas en ce qui concerne la procédure de diffamation intentée contre Yankhoba Diattara
Mbaye SAMB (l’AS)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*