Serigne Saliou Touré, un grand érudit et défenseur du dogme de Cheikh Ahmadou Bamba (Par Cheikh Fall journaliste).

DECES DE SERIGNE SALIOU TOURE

Un grand érudit et défenseur du dogme de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké Khadim Rassoul s’en est allé. Par Cheikh Fall journaliste.

Le réveil fut brutal à la mosquée(Diaka) mouride de grand Thiès lorsque la triste nouvelle annonçant le rappel à Dieu de Serigne Saliou Touré est tombée. La Uma islamique et plus particulièrement la communauté mouride venait de perdre à jamais un soumis à l’islam et au ndiguel de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké khadim Rassoul.

Oui Serigne Saliou Touré incarnait le ndiguel, qu’il a toujours pris comme exercice de son existence terrestre. Grand érudit avec une parfaite maitrise du saint coran, Serigne Saliou Touré n’avait d’autres préoccupations, que de servir Dieu, de suivre les recommandations du Prophète Mohamed PSL et de veiller à l’application du ndiguel de serigne Touba.

Digne représentation du fondateur du mouridisme à Thiès depuis les années 74, jusqu’à son rappel à Dieu, il n’a jamais failli à ce sacerdoce. Homme de paix, il a eu à mener plusieurs médiations dans les conflits politiques ou mésententes sociales, dans la plus grande discrétion qui a toujours caractérisé ses actions. Le bâton de pèlerin qu’il portait, était celui de l’unité, de la stabilité, mais aussi et surtout du travail. Une autre dimension du patriarche de diaka mouride de grand Thiès, il exhortait les talibés et autres croyants au travail, à la discipline et au respect du ndiguel. (Consigne).

La communauté mouride de Thiès  en particulier et  les musulmans en général ne pleurent pas  la disparition Serigne Saliou Touré, au contraire ils prient et procèdent à des séances de lecture du saint coran, pour le repos de son âme. Parce que de son vivant, il orientait les talibés vers cette direction de toujours évoquer le nom d’Allah face aux malheurs et non de pleurer.

La mort est du domaine de DIEU, il prend, quand et où il veut, les mortels que nous sommes. Et quand cela arrive, rendons-lui grâce et prions pour qu’il nous accorde son pardon. Serigne Saliou Touré ne sait jamais départi de ces prêches et son appel à un retour à Dieu retentit comme si s’était hier. Il a marqué la capitale du Rail, de par son ouverture et son engagement à fructifier les Daras et mosquées. Il y jouait un grand rôle dans leur expansion. Serigne Saliou Touré fut un conférencier de renom.  Il ne se lassait jamais à vulgariser le dogme du  mouridisme, tel que légué par Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké Khadim Rassoul. Homme vertueux affable, son seul compagnon fut le coran et son terrain de prêche le respect du Ndiguel. Car pour Serigne Saliou Touré, l’existence d’un être humain sur terre n’a de valeur, que s’il a fini de se soumettre aux prescriptions divines, et dans le respect du ndiguel.

L’ayant approché et bénéficié de ses sages conseils, je ne pouvais m’empêcher d’écrire ces quelques lignes, suite à son rappel à Dieu. Une matinée du samedi 16 septembre 2023 trop lourde, mais en croyant, nous acceptons la volonté de Dieu, de qui nous venons et vers qui nous retournons.

Qu’il repose en paix à touba terre de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, qu’il a servi avec foi et dignité.

Cheikh Fall

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*