Supposée escroquerie foncière à Thiès, les vérités sur l’audition de Alain Paul Sène

Depuis quelques jours, l’affaire est évoquée dans les grands-places et même dans les chaumières. Il s’agit de la citation d’Alain Paul Sène Receveur des Domaines de Thiès, dans une affaire d’escroquerie foncière et de sa convocation à la Brigade des Recherches de la gendarmerie de Thiès.

Selon nos sources, c’est le mercredi 6 Octobre qu’il a été convoqué par le Commandant de la Brigades des Recherches de la gendarmerie de Thiès « pour affaire le concernant » et il s’est présenté dans les locaux de la gendarmerie le lendemain après-midi. Les mêmes sources nous soufflent qu’il a été entendu dans le cadre d’un contentieux opposant deux citoyens et portant sur une présumée affaire de vente de parcelles. C’est ainsi qu’il ne lui a été notifié aucune plainte, aucune enquête, ni aucune poursuite le visant personnellement ou visant l’administration ou l’un de ses agents.

Il s’y ajoute qu’il n’a jamais été informé d’une plainte le visant ou d’une requête le concernant dans la procédure en question. C’est  dire que pour nos différentes sources, l’administration des Domaines est étrangère au contentieux qui oppose les deux citoyens cités et le Receveur n’est en rien concerné par les relations d’affaires à l’origine dudit contentieux. Après avoir répondu à toutes les questions sans assistance, il a rappelé la procédure qui encadre la délivrance des actes d’attribution de parcelles, à titre totalement gratuit, aux personnes figurant sur la liste arrêtée par la commission présidée par le Maire compétent, seul apte à déterminer les attributaires des parcelles issues des lotissements, sous réserve que le Procès-verbal sanctionnant les travaux soient approuvés.

Fort de ce constat, nos sources estiment qu’un contentieux entre deux personnes physiques attributaires de parcelles mais qui n’interviennent pas dans la procédure d’attribution des parcelles d’un lotissement, ne concerne pas l’administration.

Mbaye SAMB (L’AS)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*