Une subvention aux denrées de première nécessité, en lieu et place des opérations de distributions de vivres ( Arc-en-ciel)

Le Bureau du Rassemblement «Arc en ciel » a tenu à féliciter l’ensemble des Députés qui ont voté à l’unanimité le projet de loi n°09/2020, habilitant le Président de la République à prendre, par ordonnances, des mesures relevant du domaine de la loi afin de faire face à la pandémie du Covid-19 et autorisant la prorogation de l’état d’urgence. Pour le Rassemblement « Arc en ciel », ce vote et rendu nécessaire par la gravité du moment et qui fait que le monde scientifique dans son entièreté, n’a pas encore trouvé les réponses à ce qui est déjà assimilable à une véritable catastrophe planétaire. Plusieurs pays dotés pourtant de plateaux techniques très relevés ont déjà franchi le cap des 4 000 morts et rien ne permet actuellement d’envisager à court terme une tendance baissière.
La situation que vit le Sénégal exige donc de la part de tous les citoyens une union sacrée pour faire face aux peurs et aux doutes qui habitent les populations. Nous aurons besoin de moyens matériels, financiers et humains importants et cela va nécessiter la mobilisation de tout le monde. Et c’est la raison pour laquelle le « Rassemblement Arc en ciel » se félicite que cette grave situation intervienne dans un contexte de Dialogue et de concertation où toutes les composantes significatives de la nation sont représentées. C’est donc le lieu pour le Gouvernement, de jouer dans la transparence, pour mettre les acteurs politiques davantage en confiance et pour la recherche de moyens ainsi que pour le plaidoyer. L’implication, la plus largement possible de tous les acteurs sera un atout important dans la mobilisation et la gestion de la grave crise issue de la pandémie.
S’agissant des solutions déjà préconisées, le « Rassemblement Arc en ciel » pense que plutôt que de se lancer dans des opérations de distributions de vivres, avec ses lots connus dans le passé de frustrations et de suspicions, il serait peut-être plus judicieux d’étudier les voies et moyens d’opérer une subvention aux denrées de première nécessité comme le riz, l’huile….le pain. Dans un pays où il n’existe pas de statistiques fiables de gestion de la pauvreté, une péréquation tarifaire sur les denrées de bases est plus égalitaire pour tout le monde. L’on peut en outre y associer une suspension temporaire du payement de la Tva sur l’eau et l’électricité, pour davantage soulager les ménages.

Fait à Dakar le 31 mars 2 020

Le Président

Sheikh Mamadou Dieng

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*