Vidéo/ Refoulés des hôpitaux à cause d’une dette non payée de l’IPRES, les retraités perdent deux des leurs et laissent éclater leur colère

Les retraités de l’Institut de Prévoyance Retraite du Sénégal (IPRES) de Thiès ont fait hier face à la presse, pour dénoncer leurs dures conditions de vie, liées au rejet des lettres de garantie, par les structures hospitalières. Ainsi, depuis près de 5 mois, ils n’ont plus accès aux soins et selon Amadou Kogno Ndiaye délégué régional de Thiès, du cadre Unitaire des retraités affiliés à l’Institut de Prévoyance Retraite du Sénégal (IPRES), cette situation a engendré la mort d’un retraité et de la femme d’un autre retraité

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*