Concurrence avec Famara et Habib : Mbaye Niang sous pression

Si en défense centrale et sur les cotés Aliou Cissé manque d’alternative pour asseoir un bloc compact, c’est tout à fait le contraire à la pointe de l’attaque de l’équipe nationale du Sénégal. Dans ce secteur, plusieurs joueurs se bousculent actuellement pour avoir une place de titulaire.
C’est Mbaye Niang qui était le premier choix du Sélectionneur lors du mondial 2018, pendant les éliminatoires et à la Can 2019. Mais le joueur de Rennes est sous la menace de Habib Diallo et Famara Diédhiou. Ces derniers sont en train de gagner du galon à l’issue des dernières sorties des Lions.

Titulaire lors de la rencontre amicale contre le Brésil (1-1), Famara Diédhiou avait répondu présent en marquant le but égalisateur sur pénalty. Le pensionnaire de Bristol a aussi fait parler de ses talent de buteur lors de la sortie victorieuse des Lions contre l’Eswatini (4-1) en éliminatoires de la Can 2021, avec un triplé historique.

Une première depuis l’arrivée de Cissé sur le banc de l’équipe nationale. Il porte ainsi son compteur à 5 buts en 9 matches et augmente ses chances de garder son statut de titulaire pour les prochaines échéances.

Mais derrière lui, Habib Diallo tente de se frayer une place au sein de cette attaque des Lions. Titularisé pour la première fois lors de la rencontre contre Congo, il avait réussi son entrée en matière, à Thiès, le 13 novembre dernier. Même si c’est son premier but en trois matches en sélection, Diallo a marqué les esprits avec sa prestation.

Avec Famara, ils prennent ainsi une ascendance sur Mbaye Niang qui a fait son entrée en jeu contre le Congo dans les dix dernières minutes de jeu. Sa piètre prestation lors cette rencontre a abouti à une blessure qui l’a empêché de prendre part au match contre l’Eswatini.

En effet, c’est son manque de réalisme qui pourrait lui coûter sa place. En 23 rencontres avec les Lions, il n’a marqué que 4 buts. Mbaye Niang n’a plus marqué avec les Lions depuis presque huit mois (depuis son doublé contre le Madagascar à Thiès). Son manque d’efficacité a été notoire lors de la Can 2019. Il a terminé le tournoi sans aucune réalisation.

En plus des statistiques qui sont en faveur de ses concurrents, la banquette de Mbaye Niang, lors la rencontre contre le Congo, ressemble à une sanction après sa « supposée » blessure qui l’avait empêché de faire le déplacement à Singapour pour affronter le Brésil en amical.
seneweb

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*