Le maillon faible de la communication contre la Covid19 au Sénégal (par Hamady Woury Diallo)

Exif_JPEG_420

Le combat contre la Covid 19 s’avère très difficile à gagner, et ceci, à cause d’une faille de communication. Rappelons-nous que le Pr. Seydi a très tôt alerté que le combat qui vaille est plus celui de la prévention que médical.
La communication et la sensibilisation contre cette pandémie nécessitent l’élaboration de différents maillons. Puisque ce qui peut être compris si facilement par les hommes de cabinet peut ne pas l’être par le reste de la communauté, il est alors tout à fait logique de changer de fusil d’épaule.
La lutte contre la pandémie du coronavirus doit impérativement répondre à une logique de processus consistant à créer, ce que j’appelle, des maillons de communication contre la Covid 19. Il s’agit ici d’envisager une communication en quatre(4) phases synchronisées et d’égale importance, que sont :

– Première phase : Convaincre d’abord les communautés de l’existence de la maladie,

– Deuxième phase : Faire comprendre les gestes barrières (distanciation physique, lavage constant des mains avec du savon etc.),

– Troisième phase : Faire comprendre comment se manifestent les symptômes,

– Quatrième phase : Faire connaitre le rapport que les symptomatiques doivent avoir avec leur environnement.

Or, il faut noter que la première phase qui est aussi essentielle que les trois autres n’a pas été prise en compte jusqu’à présent. C’est là où le bât blesse, car la plupart des personnes ne sont même pas convaincues que la maladie existe. C’est-à-dire que ces dernières comprennent sans difficulté les : deuxième, troisième, quatrième phases et non la première. C’est ce qui m’amène, sans doute, à dire que cette première phase est le maillon escamoté dans le processus global de sensibilisation contre la Covid 19. Alors que la réussite de cette première étape implique forcément celle des trois autres et du succès de la communication globale.
Donc, il urge d’abord de convaincre la population de l’existence de la maladie car c’est le maillon faible de la communication contre ce virus dans notre pays.

Hamady Woury Diallo
Socio-anthropologue de la santé
Email : hamadywouryd@yahoo.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*