« Le Maire Diagne Sy Mbengue est le meilleur choix pour Tivaouane » (Lamine Diouck SG Coordination PS Tivaouane)

Bonjour Lamine Diouck, vous êtes membre du bureau politique du Parti socialiste et SG de la Coordination de Tivaouane, nous allons vers des élections territoriales le 23 janvier prochain, avec les investitures faites par le patron de la coalition BBY, le Président Macky Sall, est-ce que le PS ne serait pas le grand perdant de ces élections ?

LD : Grand perdant, non je ne le pense pas et c’est trop dire. Mais d’abord permettez-moi de vous souhaiter, à vous, vos lecteurs et aux Sénégalais, une bonne année 2022. Nous sortons d’une année très difficile avec le Covid qui hélas est toujours là. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on doit tous prendre nos vaccins comme c’est le seul moyen de lutte connu à ce jour. Aussi, prier pour des élections apaisées comme l’a si bien dit le Chef de l’Etat, le Président Macky Sall, lors de son message à la nation du 31 décembre 2021.

Maintenant pour ce qui est des investitures, il faut rappeler que nous sommes membres fondateurs de la grande coalition BBY. Une coalition qui a gagné toutes les élections depuis 2012.

La spécificité de ces investitures est qu’elles partent du sommet vers la base. Vous comprenez aisément que ce n’est pas facile d’arbitrer, d’équilibrer et de faire des choix qui vont agréer tout le monde sur plus de 500 communes. Il faut être le Président Macky Sall pour pouvoir réussir une telle prouesse.

C’est sur cette base, à mon avis, qu’il faut essayer de comprendre ces investitures.  

Ceci étant dit, des camarades n’ont pas été choisis, même étant maires sortants, mais d’autres qui avaient gagné sous d’autres couleurs ont été choisis pour diriger la liste BBY comme c’est le cas à Mont Rolland avec notre camarade Yves Lamine CISS.

Il n’y a pas de perdant dans cela. Et la victoire de BBY sera Naturellement la victoire du PS.

Question : pourtant il y a beaucoup de responsables socialistes qui ont fait des listes parallèles.

LD : Mais il n’y a pas que les socialistes à ce que je sache.

Et je salue le courage de ces camarades qui ont jugé opportun de porter les couleurs du parti comme c’est le cas aux Parcelles assainies avec Mamoudou Wane. C’est cela la manifestation d’une vitalité démocratique.  Vous savez, la politique ce n’est nullement une caserne où tout le monde doit être au garde-à-vous.

Question : donc vous avez manqué de courage car, contre toute attente et les pronostics qui annonçaient votre candidature, vous avez décidé de soutenir le candidat du BBY, le maire sortant Diagne Sy Mbengue à Tivaouane

LD : Ce n’est nullement un manque de courage. Au contraire, il fallait beaucoup de courage pour prendre cette décision. Nous l’avons fait et nous l’assumons. Vous savez, Tivaouane est une commune spéciale. Aujourd’hui, je ne le souhaite pas, si le candidat BBY ne passait pas, vous n’allez pas parler du candidat mais du Président Macky Sall.  Dès le lendemain le titre que vous allez utiliser sera « Tivaouane tourne le dos » au Président Macky Sall. C’est cela la symbolique et la spécificité de la commune de Tivaouane.

Nous avons donc jugé plus juste de soutenir le choix de chef de l’Etat qui d’ailleurs est un très bon choix pour Tivaouane afin d’éviter la dispersion des voix qui peut nous porter préjudice. 

C’est aussi un soutien de la raison et du cœur. Il est temps que nous acteurs politiques et cadres de la commune de Tivaouane, que nous soyons unis pour l’intérêt exclusif de notre commune.  Quand on a un bon champion il faut l’encadrer et l’aider. Et Monsieur Diagne Sy Mbengue, fils de Tivaouane qui a fait toute sa vie à Tivaouane, déjà quand nous étions étudiants nous parlions du développement de notre cité,  est un très bon choix pour nous fils de Tivaouane. 

Aujourd’hui, si nous sommes plus solidaires et généreux entre nous fils de Tivaouane, nous pouvons porter très haut la voix de Tivaouane.  Comment pouvez-vous comprendre qu’une ville comme Tivaouane, avec son symbolisme et sa spécificité, n’a pas de ministre, je dis bien ministre plein, depuis Ibrahima Fall.

Donc nous devons revoir, nous acteurs politiques et cadres de la ville, nos comportements.  Nous    devons être plus généreux et plus solidaires autour de nos compétences remarquées.

C’est pour cela que j’ai dit que le choix du maire Diagne Sy Mbengue est un choix de cœur et de raison. Et heureusement que les tivaouanois l’ont compris ainsi. Les vagues d’adhésion que nous enregistrons ces derniers temps prouvent à suffisance le réveil de conscience qui s’installe.

Un maire qui dans un seul mandat fait doubler par deux son budget, qui passe de 400 millions à 1 milliard, il faut le garder car il est bon.

Question : Vous m’avez l’air confiant, et pourtant vous avez des adversaires de taille comme le (il coupe).

LD : On est plus que confiant, et croyez-moi nous allons gagner ces élections.  Les Tivaouanois vont élire leurs propres fils. On parle bien d’élections locales, nous n’allons pas accepter que des gens viennent chez nous et nous diriger comme si nous n’étions pas capables de prendre nos destinées en main. Notre hospitalité a des limites. Encore une fois le fils de Tivaouane sera le maire de Tivaouane. Son bilan, marqué d’une bonne gouvernance, est salué par tout le monde.

Question : Vous dirigez la liste proportionnelle ce qui a une signification politique.  Est-ce que c’est le fruit des négociations ?

LD : Non, nous sommes dans le BBY et il faut toujours privilégier l’esprit Benno comme le fait très bien le Chef de l’Etat, le président Macky Sall.

C’est d’ailleurs cet esprit Benno de solidarité et de justice qui fait la force de notre coalition et qui fait que nous gagnons depuis 2012. Trois institutions du pays sur quatre sont dirigées par  les alliés.  Il faut avoir une extrême générosité politique pour le faire.

Nous aussi, à Tivaouane, nous avons voulu maintenir cet esprit et j’en remercie au passage le Maire Diagne Sy Mbengue.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*