Prison ferme pour une policière qui avait voulu annuler le PV d’un ami

Une policière âgée de 45 ans comparaissait mercredi devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) pour faux et usage de faux dans un écrit. Les faits qui lui étaient reprochés remontent à 2018.

Flashé pour un excès de vitesse, l’un de ses amis l’avait sollicitée pour faire annuler la contravention, rapporte Ouest-France. La policière avait accepté la demande et rempli une attestation d’indulgence à contravention, un document qui lui était interdit sans l’accord de son chef de service.
Déjà condamnée pour la disparition de scellés

A la barre, la policière s’est défendue en affirmant avoir eu l’autorisation orale. Une version qui n’a pas convaincu les juges qui ont condamné la quadragénaire à quatre mois de prison ferme sous le régime du bracelet électronique.

Dans le passé, la policière avait déjà été condamnée pour la disparition de scellés, précise le quotidien. Elle avait été exclue de la police avant d’être réintégrée.
20minutes.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*