Amélioration de la productivité du riz dans la vallée du Fleuve Sénégal, réunion 4 ème comité conjoint de coordination

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMITE CONJOINT DE COORDINATION DU PROJET D’AMELIORATION DE LA PRODUCTIVITE DU RIZ DANS LA VALLEE DU FLEUVE SENEGAL (PAPRIZ2)

Le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural du Sénégal (MAER), la Société Nationale d’Aménagement et d’Exploitation des Terres du Delta du Fleuve Sénégal et des Vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED), et l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) ont tenu le 4ème Comité Conjoint de Coordination (CCC), le Mardi 17 Août 2021, dans le cadre de l’évaluation finale du PAPRIZ 2 conduite du 26 juillet au 18 août 2021. Cette rencontre technique qui s’est déroulée, de manière virtuelle, a été l’occasion de partager les principaux résultats du projet, jugés satisfaisants par l’ensemble des parties prenantes. Parmi ces résultats, il y’a une hausse de l’intensité culturale du riz de 2% par rapport à la situation de référence, et la démonstration de la viabilité financière de l’introduction des équipements complémentaires pour les petites unités de décorticage du riz (photo 1).

En effet, le PAPRIZ2, mis en œuvre depuis 2016 dans les zones cibles des départements de Dagana et de Podor, a contribué à une bonne exploitation et un bon entretien des systèmes d’irrigation, une amélioration de la productivité et de la qualité du paddy, une meilleure disponibilité et qualité des services fournis par les prestataires de services agricoles, et une expérimentation réussie du système de double culture du riz. Le projet a surtout contribué à l’élaboration concertée d’un Plan Directeur de développement de la riziculture dans la vallée du fleuve Sénégal (2018-2027), validé par le MAER, et qui est aujourd’hui le document de référence pour tous les acteurs de la filière rizicole dans cette zone.

La SAED, l’agence d’exécution du projet, s’engage à pérenniser les acquis et à collaborer avec la JICA sur une nouvelle phase. Cette nouvelle phase (PAPRIZ3) mettra l’accent sur la consolidation de la chaine de valeurs riz dans les différentes zones ciblées, ceci en conformité avec le Plan d’actions prioritaires ajusté et accéléré (PAP2A) et le programme de résilience agricole pour la souveraineté alimentaire de la République du Sénégal. Le PAPRIZ3 dont le démarrage est prévu en 2022, permettra une intervention plus soutenue dans la région de Matam et un positionnement du Sénégal comme le hub de la coopération japonaise pour le développement de la riziculture dans les pays d’Afrique francophone.

Pour rappel, l’Agence Japonaise de Coopération Internationale est chargée de l’exécution de l’Aide Publique au développement (APD) du Gouvernement du Japon avec trois modalités de coopération : la coopération technique, la coopération financière et la coopération nonremboursable. Le bureau de la JICA au Sénégal couvre le Sénégal et six (06) autres pays de la sous-région (Cap Vert, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie). Elle intervient dans des secteurs clés tels que l’agriculture, la pêche, la santé, l’éducation, la formation professionnelle, et les infrastructures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*