APR Thiès/ Les proches d’El Hadji Ousseynou Sène évoquent le manque de considération envers leur responsable

L’assureur El Hadji Ousseynou Sène, qui fait partie du dispositif politique opérationnel de la commune de Thiès-Nord et qui travaille pour le Président Macky Sall, ne bénéficie pas en retour de la reconnaissance qui à la dimension du travail accompli. C’est en tout cas l’avis de responsable de l’Alliance Pour la République (APR) dans la commune de Thiès-Nord et dont il est leur responsable attitré dans le parti. Selon Mahécor Faye, malgré le travail abattu pour la victoire de 2012 et l’agenda politique qu’il continue de dérouler pour la victoire en 2019, El Hadji Ousseynou Sène n’a pas encore la considération qui sied au sein de la mouvance présidentielle. Selon lui, certains disent que les gens de l’APR ne sont pas ouverts, mais c’est la réalité. C’est en tout cas c’est inexplicable dit-il, qu’un responsable comme Ousseynou Sène, la plus grosse pointure de l’APR dans la zone nord, avec tout ce qu’il fait dans ce sens, ne soit pas mieux intégré dans le dispositif du parti à Thiès. Il ajoute « si l’APR était un parti ouvert à tout le monde, Macky Sall ne battrait pas campagne dans le nord, pour avoir un deuxième mandat. Mais malheureusement chacun est recroquevillé sur soi-même. C’est pour rompre cette mauvaise pente que nous avons initié un meeting à Don Bosco et chacun des responsables APR de Thiès était choisi comme parrain mais au finish, ils ont brillé par leur absence à l’exception de Dr Pape Amadou Ndiaye Président du Conseil d’Administration du Fonds de Garantie des Investissements Prioritaires (FONGIP), Oumar Diop, le Ministre Magatte Sèye Conseiller diplomatique du Président de la République, Dr Augustin Tine qui avait dépêché une forte délégation. Quand un responsable de la trempe d’El Hadji Ousseynou Sène organisé un meeting pour l’APR et qui devait être marqué par le ralliement de grands responsables de l’opposition, la moindre des choses pour tous ceux qui se disent des responsables de l’APR, étaient de marquer leur présence, de manifester leur soutien, s’ils sont liés au Président par des convictions politiques. Mais Dieu merci, le meeting a marqué les esprits à travers la réussite et nous avançons avec ou sans eux, pour que le Président de la République Macky Sall puisse gagner la commune de Thiès-Nord et la ville de Thiès au soir du 24 février 2019. Sur ce plan notre attente est qu’El Hadji Ousseynou Sène soit reconnu par le Président Macky Sall et qu’il le reçoive pour discuter sur l’avenir de Thiès. Ousseynou Sène ne court derrière quelque poste que ce soit, il gagne sa vie et sa seule ambition est de soutenir le Président Macky Sall et il le fait avec ses propres moyens sans rien attendre en retour, sinon la reconnaissance du Président ». Mais dit-il, un pas a été posé par le Ministre Augustin Tine par ailleurs Coordonnateur départemental de l’APR, qui l’a rencontré à plusieurs reprises et qui a eu même à dépêcher une forte délégation lors du meeting de Don Bosco. Pour lui, pour gagner la ville de Thiès, il faut que tous ceux qui se disent responsables de Benno Bokk Yaakaar se donnent la main dans la vérité, sans fioriture, qu’ils soient d’accord et unis pour travailler sincèrement avec le Président. Que chacun reconnaisse les autres responsables et la nécessité de travailler pour un seul but, celui de réélire Macky Sall au premier tour. Il poursuit « j’ai entendu des gens dire qu’il faut qu’un tel soit coordonnateur de la commune, cela n’a pas d’importance, tout le monde est responsable au même pied d’égalité, l’essentiel c’est de travailler sincèrement dans l’unité pour atteindre le même objectif. Nommer quelqu’un dans la commune, c’est répéter l’erreur de la désignation de Thierno Alassane Sall qui n’a jamais été reconnu par les autres et pourtant il était bien coordonnateur de la commune et chacun tirait la couverture son côté. La véritable occasion de gagner la ville, c’est de se serrer la main, d’être un et non deux. Si nous sommes dispersés, nous ne gagnerons rien et l’expérience l’a montré à maintes reprises, notamment avec les élections locales de 2014.

L’ARME DU SOCIAL POUR DEGARNIR LES RANGS DE L’OPPOSITION

Il renseigne que deux listes étaient nées des flancs de la mouvance présidentielle et il suffit de faire le cumul des résultats obtenus par ces deux listes pour se rendre compte que la victoire était à portée de main. Mouhamadou Lamine Diop dit Lamine du quartier Nguinth, El Hadji Ousseynou Sène a toujours soutenu le pouvoir politiquement et socialement en investissant ses moyens et son temps, sans jamais réclamer qui que ce soit. Il n’y a aucun responsable dans la commune de Thiès-Nord qui peut défier El Hadji Ousseynou Sène en terme de mobilisation et il l’a montré au second tour de la présidentielle de 2012 avec un vote massif pour le candidat Macky Sall. Mais regrette-t-il, l’impression est qu’El Hadji Ousseynou Sène ne bénéficie d’aucune reconnaissance dans le parti, ce qui peut frustrer sa base. Le social constitue plus de 50% des actions d’El Hadji Ousseynou Sène sur le terrain, note Mahécor Faye qui souligne par ailleurs que ces actions sont capitalisées dans le cadre du soutien au Président de la République, ce qui dégarnit en même temps les rangs de l’opposition. Selon lui, le social vise surtout les personnes vulnérables, les femmes, les jeunes, les daaras. Il a eu à construire plusieurs daaras, à aider à construire des mosquées en octroyant une bonne dotation en fer, ciment, etc. Il s’y ajoute la dotation de daaras en ustensiles de cuisine et nattes, la construction de latrines, etc. «Ce qu’il est en train de fer dans le social, de mémoire de Thiessois je ne l’ai jamais vu et Dieu sait que je suis dans l’arène politique depuis très longtemps » soutient Mahécor Faye. Il poursuit « si quelqu’un pose continuellement des actes de ce genre dans le cadre de la politique pour accompagner le Président de la République, il mérite des remerciements, même s’il est vrai que dans le cas d’espèce, le remerciement le plus important c’est celui de Dieu ». A l’en croire, cettedémarche a un impact politique réel car dans les groupements et les organisations sociales qui ont été soutenus, des gens qui ne faisaient pas de la politique ou qui étaient carrément dans l’opposition notamment dans le Rewmi ont décidé spontanément d’effacer ce passé pour s’engager aux côtés d’EL Hadji Ousseynou Sène, pour soutenir le Président Macky Sall. Cela s’est ressenti dans les résultats des dernières élections législatives avec la victoire du camp présidentiel dans certains centres de vote et la réduction considérable de l’écart dans d’autres. La spécificité de la dynamique politique d’El Hadji Ousseynou Sène c’est de ne pas puiser dans l’APR ou les partis composant la mouvance présidentielle, mais de massifier la famille politique présidentielle à partir des partis de l’opposition et des gens qui n’ont jamais fait de la politique. L’objectif est de gagner lors des prochaines élections présidentielles, dans tous les centres de Diakhao-Thialy et même de Médina Fall où Ousseynou Sène a également un pied
Mbaye SAMB (L’AS)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*