Burkina Faso : Sept policiers tués dans une attaque terroriste


Les groupes djihadistes ont fait parler d’eux à nouveau dans le nord du Burkina Faso. Le média burkinabé lu à Dakaractu citant la police nationale, fait état de la mort de sept policiers dans une attaque qui a eu lieu ce vendredi 12 novembre à Alkoma, dans la Province de Seno, région du Sahel. Cinq autres auraient été blessés lors de cette attaque qui n’est pour l’heure pas encore revendiquée.


Cette nouvelle attaque vient confirmer l’instabilité dans laquelle nage cette région du Burkina Faso, partie intégrante de la zone des trois frontières où se rencontrent trois pays du Sahel.


La semaine dernière, des terroristes ont tué 69 civils entre le village d’Adab Dab et Banibangou, dans le sud-ouest du Niger. Un peu plus tôt, des habitants de Dambam qui s’approvisionnaient au marché de Markoye, toujours au Burkina Faso, ont été ciblés par des djihadistes supposés appartenir à l’ex-Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS).


Depuis 2015, le Burkina Faso fait face à une insurrection djihadiste dans sa partie nord. Cette insécurité que les forces armées locales n’ont pas su faire taire s’est répandue dans l’est, renforcée par la naissance en 2016 d’un groupe local, Ansarul Islam qui serait derrière l’incursion ratée du 9 novembre dernier contre un poste avancé des Forces de défense et de sécurité togolaise.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*