El Hadji Malick Diop ex député Maire de Tivaouane/«Chaque région doit disposer de son Plan Régional Emergent»

Ingénieur statisticien planificateur et ancien député maire de Tivaouane, El Hadji
Malick Diop s’est penché sur les changements apportés au niveau du ministère de l’Economie et des Finances. Pour lui, la scission se justifie en partie par l’entrée en vigueur, à partir de 2020, de la directive de l’Uemoa relative au budget programme. Mais pour une meilleure efficacité des politiques, dit-il, chaque région doit disposer de son Plan régional Emergent (PRE) arrimé sur le PSE.

Après la formation du gouvernement, les yeux sont braqués sur le nouvel attelage et les commentaires vont bon train. Ingénieur statisticien planificateur et ancien député-maire de Tivaouane, El Hadji Malick Diop s’est intéressé à la scission intervenue au ministère de l’Economie et des Finances. Même s’il applaudit des deux mains cette décision, il estime que le ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération doit se doter du chantier de la régionalisation du Plan Sénégal Emergent (Pse). «Chaque région doit disposer de son Plan régional émergent (Pre) arrimé sur le Pse et chaque Pre aura son Plan d’Actions Prioritaires (Pap)», dit-il avant d’ajouter que l’élaboration du Pre, sous l’égide du ministère de l’Economie sera inclusive, participative avec la contribution de toutes les communautés d’acteurs (Etat, Secteur Privé, Collectivités territoriales, Société civile et Partenaires Techniques et Financiers

(PTF)). Cette démarche inclusive permettra aux populations, dit-il, de s’approprier davantage le Pse et le Pre. «Une cartographie des interventions des PTF permettra d’identifier pour chaque région ces PTF. La mise en oeuvre des Pre facilitera la convergence d’ensembles vers l’émergence. On disposera d’un mécanisme de surveillance et d’indicateurs de performance. Le président de la République lors d’une cérémonie officielle sanctionnera positivement les régions les plus performantes dans l’atteinte des objectifs de leur Pap. Ces régions seront discriminées positivement par plus de financement ou autres distinctions», indique-t-il. De l’avis de l’ancien député maire de Tivaouane, la régionalisation du Pse sera ainsi un dispositif de convergence, de cohérence et surtout de continuité territoriale et chaque région disposera d’une plateforme optimale d’infrastructures de base structurantes. En ce qui concerne la scission du Ministère de l’Economie et des Finances, il affirme qu’elle se justifie en partie par l’entrée en vigueur à partir de 2020, de la directive communautaire de l’Uemoa, sur la mise en œuvre du budget programme.

Il poursuit: «le budget programme est un outil de programmation, de budgétisation et d’évaluation des programmes d’un ministère, qui met l’accent sur la relation entre les crédits alloués et les résultats attendus, et diffuse la culture de résultat dans l’administration (comme c’est le cas du Privé), transformant le budget de moyens en un budget axé sur les résultats ». Le budget programme dit-il, améliore le processus de responsabilisation des acteurs dans l’administration publique car chaque acteur est responsabilisé pour des résultats précis. Il relève également que dans le budget programme, « les Ministres seront directement les ordonnateurs des dépenses à l’instar des maires et des présidents de conseil départemental, du financement de la mise en oeuvre de leur plan d’action d’où une déconcentration du budget national par l’assouplissement des procédures de gestion, par une plus grande flexibilité et un allègement des contrôles à priori (Fast track)».
Sur un autre registre, El Hadji Malick Diop membre de la coalition Benno Bokk Yaakaar de Tivaouane s’étonne que la cité religieuse ne compte pas de ministre dans le nouveau gouvernement. «Je suis sûr que le Président corrigera ce manquement, qui a coupé le souffle aux populations engagées et dévouées
à Macky Sall», a-t-il noté. Originaire de Tivaouane, Abdou Ndéné Sall qui faisait partie de l’équipe gouvernementale sortante comme ministre Délégué chargé du Développement du Réseau Ferroviaire National a été remplacé par Mayacine Camara.
Mbaye SAMB (L’AS)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*