Pourquoi Johnny Hallyday a rédigé un nouveau testament en 2014

Le quatrième testament du chanteur a été rédigé en 2014 en France. Long de quelques lignes seulement, il déshérite ses enfants Laura et David et révoque expressément le précédent document.
C’est le document qui a mis le feu aux poudres. Comme l’a révélé Laura Smet dans une lettre rendue publique, le dernier testament de Johnny Hallyday lègue l’ensemble de sa fortune à sa seule femme Laeticia, excluant les deux plus grands enfants du chanteur, Laura Smet et David Hallyday.
Ce document est le quatrième rédigé par la star et date selon nos informations du mois d’avril 2014. Il est conforme au droit de Californie, où le couple était installé avec ses deux filles Jade et Joy, alors que la loi française ne permet pas de déshériter ses enfants. Le testament a cependant été écrit en France, à Marnes-la-Coquette, et signé de la main du chanteur. C’est ce qu’on appelle un testament olographe, et il a été fait sans notaire ni témoin.
Protéger Jade et Joy
Bien que succinct, ce testament a deux particularités: il révoque tout d’abord expressément le précédent. Ensuite, et c’est ce qui éclaire sans doute l’objectif du chanteur, il contient des dispositions particulières pour Jade et Joy, âgées de 13 et 9 ans. Il précise qu’en cas de pré-décès de leur mère, les deux petites filles hériteront entièrement et à parts égales du patrimoine et des droits sur l’oeuvre de leur père.
Pour l’entourage de Johnny Hallyday, il a rédigé ce testament dans un contexte particulier. Il estimait alors que David Hallyday, 51 ans, et Laura Smet, 34 ans, avaient hérité de sa notoriété et que cela leur avait permis de construire une carrière, qu’ils étaient déjà installés dans leur vie d’adulte. Le but aurait donc été de protéger Jade et Joy, qui ne sont encore que des enfants.
Une succession décidée il y a 10 ans
D’après Le Parisien, Johnny Hallyday avait réglé sa succession différemment il y a une dizaine d’années. Il avait alors rédigé un testament, en France également, équitable. Une « donation au dernier vivant » signée avec sa femme Laeticia, qui prévoyait qu’un tiers de son patrimoine personnel et artistique reviendrait à celle-ci, les deux autres tiers étant répartis entre les quatre enfants, David, Laure, Jade et Joy.
BFMTV

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*