Macky Sall et le challenge de l’Union Africaine (Par Abdoulaye Dièye Président du mouvement Siggi Jotna)

MACKY SALL ET LE CHALLENGE DE L’UNION AFRICAINE

L’avènement de leaders jeunes, grands bâtisseurs, redonnent à l’union Africaine un intérêt accru. Depuis 1964, les pays africains tutoient l’espoir d’une union qui serait l’outil privilégié pour marcher sur les pas des dragons de l’Asie. L’utopie de l’OUA, portée par les premiers chefs d’Etat au lendemain des Indépendances, a raté ses promesses et fait douter les Africains de leur capacité à organiser l’unité continentale comme garantie de paix, de stabilité et de développement.

Le Président Macky SALL a été élu et réélu sur sa réputation confirmée de leader panafricaniste, convaincu que seule la mutualisation des énergies nationales peut engendrer le boom intégral de notre continent. Après les violences coloniales et post coloniales qui n’épargnèrent ni les êtres humains, ni les biens, les jeunes générations africaines dont nous aspirons à être les mandants, se reconnaissent dans les actions que pose au quotidien le Président Macky SALL. Dans un
même orémus soutenu, nous devons lever la tête et saluer l’initiative opportune de la CEDEAO qui parraine la présidence de l’union africaine par le chef de l’Etat du Sénégal. Les enjeux qui se dressent aujourd’hui sont bien encadrés. Il s’agit tout d’abord de comprendre qu’en matière de développement de société, le nationalisme chauvin est dangereux. Dans le nouvel ordre mondial qui se construit, le Sénégal part avec des atouts fiables. L’expérience de notre président qui décline un cursus diplomatique à nul égalé, la crédibilité que lui reconnaissent ses pairs africains et occidentaux, vaudront à l’Afrique l’annulation de sa dette qui plombe irrémédiablement tous ses efforts d’émergence économique et sociale.

Tel un coli postal, elle traine notre destin vers des lendemains incertains. Autre chantier de taille que le magistère du Président Macky SALL aura à mener à la tête de l’UA, c’est de combler l’absence de projet clair d’intégration commerciale proportionnelle aux demandes de nos entreprises nationales. Aujourd’hui que nous commençons à tirer les leçons majeures de l’agression virale dont l’Afrique est l’objet de la part de la COVID 19, le Président Macky SALL, avec le concours généreux de ces collègues, déroulera un plan d’action pour le développement d’une industrie continentale des savoirs médicaux et pharmaceutiques.

Les jeunes entrepreneurs du Sénégal et d’Afrique ont l’impérieux devoir d’inscrire leurs perspectives de promotion dans le cadre de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAF) qui en soi, est un projet social. Par sa détermination à construire au Sénégal une société émergente, il ouvre à tout le continent africain de nouvelles voies pour reconquérir plus qu’il n’a perdu à travers les décennies de domination étrangère. Aujourd’hui se dresse partout la menace sécuritaire. Le djihadisme du Mali au Burkina Fasso, le conflit entre l’Algérie et le Maroc pour le Sahara Occidental, les guerres intestines au Tchad, au Congo, au Soudan et en Erythrée, les expulsions meurtrières par le Nigéria, la Libye etc… Le Président SALL arrive à un moment historique où les données ont suffisamment changé pour que l’Union Africaine, fondée en 2002, puisse agir de façon significative. Ainsi qu’il en est dans son propre pays, ses objectifs consistent en la promotion de la paix et de la démocratie, préalables indispensables au développement durable, la défense des droits de l’homme, l’augmentation des investissements extérieurs et la promotion d’une banque centrale de développement.

Ensemble, soyons debout et solide, lucides et conscients pour l’accompagner dans cette nouvelle chance offerte par la nécessité, pour que l’Afrique renoue avec son rayonnement d’antan. La réalisation de cette vaste ambition est entre les mains de chaque jeune, de chaque femme, de tout citoyen pour lequel l’Afrique de demain cristallise d’énormes potentialités propices au projet continental du Président Macky SALL pour les jeunes : Réussir en Afrique, continent plein de promesses. C’est dire que pour la nation africaine, rien n’est perdu, à condition qu’elle reprenne confiance en elle et en ses nouveaux dirigeants.

Si l’Afrique a le courage de se regarder en face, elle sera en mesure d’accomplir ses devoirs historiques en proposant une voie de salut à une humanité de plus en plus angoissée. Aussi, les mots du Président Macky SALL lors du dernier sommeil mondial sur l’environnement, résonnent tel un oracle : souvenons-nous que l’humanité est un tout : aucun peuple, aucun continent ne pourra s’en sortir seul. Tous seront sauvés, ou tous périront.

Qu’Allah sauve l’humanité tout entière à travers la détermination active de ses hommes et de ses femmes.

Abdoulaye DIEYE
Président Mouvement Siggi jotna

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*