Les 100 mesures du candidat Abdoulaye Dièye pour sortir la cité du Rail de la galère

La coalition Citoyenne And Siggil Thiès met l’accent dans la vulgarisation de son programme de gouvernance, en lieu et place des attaques et autres bavardages politiciens. Ce programme qui sera porté à l’attention de tous les citoyens lors de la campagne électorale porte sur 100 mesures, qui vont guider le processus de gouvernance, pour sortir définitivement toute la ville de Thiès, de la galère. Elles portent sur les 9 domaines de compétence et dès la seconde session municipale après l’installation du Maire, cette matrice sera adoptée et il sera procédé à la mise en place des commissions des commissions dédiées.

Le focus est ainsi mis sur les domaines, qui font tant de bruit avec la gestion foncière. Onze mesures sont mises sur la table pour gérer cet aspect important, dans le processus de développement local et du renforcement de la paix social. Il s’agit d’abord de faire l’état des lieux, de la mise en place d’un bureau de suivi de la demande des baux et d’autorisations de construire, mais aussi d’une base des donnée dédiée aux baux et titres fonciers, du recouvrement des impôts fonciers, de la mise en place d’un plan de gestion foncière. Il s’y ajoute la dématérialisation de demandes de parcelles, l’érection d’un portail des informations domaniales, la création d’un numéro vert pour les infractions domaniales, un bureau du contentieux des affaires domaniales.

Abdoulaye Dièye a également inscrit sur ses tablettes un projet de nomination d’un Notaire Municipal et la mise en place d’un service de médiation domaniale. Pour l’environnement et la gestion des ressources naturelles, il a mis l’accent sur l’aménagement d’un espace vert dans chaque quartier ou  village, le reboisement d’un million d’arbres pour une ville verte, la création d’écoquartiers, la promotion des énergies renouvelables avec l’utilisation du solaire dans les édifices publics, la décontamination des nappes phréatiques, la désalinisation des sols. Il y a également l’implantation d’incinérateurs artificiels, l’implantation d’unités industrielles de recyclage des ordures ménagères, la modernisation du système de ramassage des ordures ménagères dans les quartiers, l’instauration du prix du Maire pour la promotion de l’environnement, la création de brigades environnementales de quartier. 

La prise en charge de la santé et de l’action sociale occupe également une place de choix dans ce programme.  C’est à travers la facilitation et la généralisation de l’accès aux centres de santé, la construction de 3 centres de santé (EPS1) dans les trois communes, le renforcement et la régularisation des subventions aux postes de santé, la promotion de l’implantation de mutuelles de santé dans tous les quartiers de la ville, le renforcement des établissements de santé en équipements et matériels roulants. L’appui aux indigents sera porté à 50.000 Fcfa, sans compter la mise en place d’un fonds de garantie municipale pour les cas d’urgence médicale, l’érection d’une journée don de sang, la régularisation du personnel municipal de santé, la création d’un SAMU municipal et l’établissement d’une bourse sociale municipale. La prise en charge des questions de jeunesse, des sports et des loisirs sera marquée par la création de maison de jeunes polyvalente , d’un fonds municipal pour l’entreprenariat des jeunes, la subvention régulière aux acteurs du sport, l’aménagement de terrains sportifs multifonctionnels, la promotion d’espace sportifs de coaching populaire, la restructuration des espaces de loisirs, l’instauration de la quinzaine municipale des hautes compétitions sportives. La création d’un centre municipal de formation professionnelle et d’insertion, d’un centre social de rééducation et de désintoxication municipale, l’instauration de la journée communale de la jeunesse, l’organisation d’un festival Sports et Loisirs.

Pour la culture, il a inscrit sur ses tablettes la réhabilitation du musée et des centres culturels, l’institutionnalisation du Fesrail, l’organisation des assises culturelles du rail et d’un camp de vacances culturelles, l’établissement d’une bourse municipale à la formation culturelle, la création de médiathèques municipales, du grand prix du maire pour les arts et la culture, la création d’une radiotélévision municipale, la promotion de la culture urbaine, l’instauration de rencontres cafés cultures de l’Agora.

La promotion du secteur de l’éducation se fonde d’abord sur une volonté d’éradication des abris provisoires dans l’espace communal à travers un programme de construction de salles de classe. Il y a également l’installation de panneaux solaires dans les écoles et forage de puits, la création de la bourse d’excellence du Maire, la subvention municipale des cours d’appui, la promotion de la RSE dans les écoles, la mise en place des bonhommes de l’école, la réhabilitation et la subvention des cantines scolaires, l’aménagement des espaces scolaires, la subvention des activités para et péri scolaires et la dotation de fournitures et d’équipements scolaires. Pour le secteur de la planification, il y a un important plan d’industrialisation de Thiès, l’élaboration d’un plan de développement de la ville 2022-2027, d’un plan de sécurité routière, d’un plan de gestion des marchés, d’un plan de gestion de la sécurité de proximité, d’un plan de gestion de l’éclairage public, de gestion des gares, de gestion démographique, d’un plan communautaire de développement sanitaire, plan de gestion des édifices communautaires, d’un plan quinquennal de développement scolaire.

L’aménagement du territoire est aussi bien pris en compte dans les 100 mesures avec l’aménagement de zones industrielles, d’espaces verts, aménagement des forêts, des pistes cyclables, des zones d’habitation, des rues marchandes, la restauration des zones non aedificandi, l’aménagement de parcours sportifs, de parkings, des lieux de culte, de pôles agricoles. Pour l’urbanisme et l’habitat, la création d’un bureau d’appui à l’obtention du permis de construire, l’élaboration d’un plan directeur d’urbanisme, un guichet unique pour les autorisations de lotir, la restructuration des bidonvilles, la promotion de l’habitat social, l’élaboration d’une cartographie urbaine, d’un répertoire des édifices publics, la réhabilitation des vieux bâtiments, l’interconnexion routière des communes

1 Commentaire

  1. Mashaa Allah, Monsieur le Maire nous prions au Bon Dieu de sortir vainqueur au soir du 23 janvier 2022 pour une meilleure réalisation de.notre projet de ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*