Rencontre entre le Président Idrissa Seck et Pape Siré Dia PCA LONASE au CESE, les secrets d’un tête-à-tête

Après les retrouvailles politiques au sommet entre le Rewmi et la mouvance présidentielle, des interrogations restent de mise au niveau de la base, en ce qui concerne le schéma politique devant les matérialiser en direction des prochaines élections locales. Et cette question est davantage d’actualité à Thiès, une ville qui constitue la base affective du Président Idrissa Seck et qu’il gagne régulièrement depuis 2007, même s’il a été sérieusement bousculé lors des dernières élections.

Mais Pape Siré Dia tête de liste de la coalition Benno Bokk Yaakaar lors des dernières élections législatives, par ailleurs Président du Conseil d’Administration (PCA) de la Loterie Nationale Sénégalaise (LONASE) et Idrissa Seck Président de Rewmi et du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) viennent de poser un acte allant dans le sens de tranquilliser les plus sceptiques. Ils viennent en effet de répondre à une demande forte des populations de Thiès, en se rencontrant à Dakar, précisément au CESE. Et comme s’ils s’étaient passé le mot, chacun d’eux étaient tout de blanc vêtus, comme pour ouvrir ensemble une paisible nouvelle page politique. Des échanges de civilités, il y en a eu lors de ce tête au cours duquel Idrissa Seck a d’emblée reconnu l’envergure sociopolitique de son hôte. « Je connais la réalité sociopolitique de Thiès et je sais que rien ne peut y être fait sans toi », a-t-il lancé à l’endroit de Pape Siré Dia, avant un véritable échange d’éloges entre les deux hommes.

Il faut noter qu’avant ce tête-à-tête, la conseillère municipale de Thiès-Ouest Ndèye Sokhna Ndiaye, à la tête d’une délégation de femmes de Rewmi avaient rendu visite à Siré Dia, pour bénir les retrouvailles au sommet et commencer à les concrétiser à la base. Beaucoup de responsables de Rewmi à Thiès ont également approché l’ancien Directeur Général de la poste dans ce sens. Les deux illustres fils de Thiès ont ainsi réaffirmé leur amour pour la capitale du Rail et leur ambition de toujours accompagner le Président de la république et ils se sont ainsi donné la main pour engager ensemble les futures batailles politiques. Si Idrissa Seck maintient son hégémonie politique à Thiès depuis 2007, Siré Dia a marqué l’arène par sa politique de développement, qui a permis à des milliers de familles d’avoir des revenus, à travers des emplois donnés à leurs fils.

Il s’y ajoute l’accompagnement des femmes pour leur autonomisation, l’appui au mouvement sportif, aux mosquées, etc. Selon les observateurs, Pape Siré Dia est crédité d’une expérience politique et d’un parcours, des atouts qui lui ont permis de conduire victorieusement la liste de la coalition Benno Bokk Yaakaar lors des dernières élections législatives. Incarnation de l’échange constructif et de la générosité, il a toujours travaillé au gain des populations et de la mouvance présidentielle. Et quand deux hommes de cette dimension se donnent la main pour travailler en direction des échéances futures, la nouvelle majorité pourrait s’offrir tous les opportunités permettant de faire le plein de voix

EDOUARD LATOUFFE DE L’APR

« Cet acte historique fera tâche d’huile au sein de la classe politique thiessoise ».

Edouard Latouffe responsable de l’Alliance Pour la République (APR) à Thiès-Ouest estime que cette image des deux hommes se donnant la main, est très belle à voir. Il ajoute, « le thiessois que je suis, profondément préoccupé par le meilleur devenir de ma ville, ne peut que se réjouir de cette heureuse initiative. Les enjeux qui interpellent notre ville sont d’une telle importance qu’il est utopique de les relever dans la division des élites.

L’unité reste un impératif. C’est ce qu’ont sans doute compris ces deux authentiques thiessois. Nul doute que cet acte historique fera tâche d’huile au sein de la classe politique thiessoise ». Selon lui, quand l’initiateur des chantiers de Thiès et celui des chantiers de l’emploi se rencontrent, c’est probablement pour discuter de questions pertinentes, ayant trait au meilleur devenir. Et malgré l’adversité temporaire inhérente à la compétition électorale, ces deux acteurs ont décidé, au nom des intérêts supérieurs de Thiès de construire des consensus dynamiques. «La vérité est que Thiès a énormément profité et gagné de la posture institutionnelle de l’ex DG de la Poste. Faire fi des efforts incommensurables qu’il a déployés, pour permettre aux jeunes thiessois de gagner dignement leur vie, relèverait d’une malhonnêteté intellectuelle. Le Pca Sire dia a énormément de mérite. Son nom restera à jamais gravé dans les annales de l’histoire politique de Thiès ».

Mbaye SAMB (l’AS)

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*